« Flower power » à fond les ballons !

Cet entête d’article est bien familier, certes, mais je vous explique pourquoi . Il était une fois trois couples d’amis : Petit Papoose et sa squaw, Bichette et Bichon, et bien évidemment, Froufrou et Grand Sachem. Et sur les 6 que nous sommes, 4 sont nés au mois de juin, donc … on va se faire un barbecue géant pour tous nos anniversaires, tous les six et juste parce que nous avons envie d’une soirée pas comme les autres, nous avons décidé d’un thème « Flower power, à fond les ballons » !

donc, nous devons avoir un total look à fleurs …. seulement voilà, Bichette n’a pas de vêtements à fleurs, donc, j’ai œuvré …..

tunique longue

j’ai créé une tunique longue toute simple avec des petites manchettes et comme j’avais peu de tissu, j’ai posé un biais blanc autour du col et non une parmenture. je n’avais pas assez de chutes pour faire un chapeau, mais j’ai fait une casquette et j’ai cousu un petit bouton blanc et vert en forme de fleur au dessus.

la tunique est tellement longue, qu’elle pourrait passer pour une robe courte !

et pour moi, me direz vous ?? j’avais déjà un « panta jupe » à fleurs et je me suis donc fait le haut et le chapeau assorti, … à suivre (et je vous laisse sur cette interrogation .. qu’est ce qu’un « panta jupe » ???)

 

 

 

 

Les mouchoirs d’Albert

Mon grand pére maternel avait de grands, très grands mouchoirs. Et j’en avais fait

DSCN1919une robe pour Grande Puce et un top pour moi et il m’en restait encore !

Grande Puce a grandit et je me suis lassée de mon top tout simple. Alors, j’ai eu envie d de me faire une chemise …. j’avis un patron de robe, que j’ai modifié, agrandit, retravaillé… j’ai posé des boutons de nacre, mais tous différents. J’ai posé un ruban satiné orné de fleurs dans lequel j’ai passé un ruban plus fin qui me sert de ceinture et …..

20170301_151746j’ai réalisé le biais du col dans les chutes du tissu. La partie haute a été travaillé en biais et la partie basse dans le droit fil. Chaque mouchoir a été associé à un autre par une couture à l’anglaise, comme les chemises. je suis assez satisfaite du résultat qui donne un vétement totalement décalé, inattendu, très patchwork … Grand Sachem m’a quand même dit que cela ressemblait « à des torchons de cuisine » ! et Petit Loup n’aime pas du tout, mais pas du tout « parce que rien n’est droit » ! Tant pis pour les avis de la famille, je le porterai quand même mon haut « torchon de cuisine pas droit ! » je l’aime bien, et vous ?

 

un ensemble pour un nouveau bébé

nos charmants voisins, à qui j’ai offert le patchwork d’amour, ont apprécié le cadeau. Et j’ai tellement été touché de leur gentillesse que j’ai récidivé et je me suis remise au travail pour leur faire plaisir. J’ai donc créé dans le même tissu que la doublure du patchwork, un ensemble avec une chemise, boutonnage dans le dos et un pantalon sarouel. J’ai trouvé tous les patrons sur le net en cherchant un peu avec des mots clés comme « patron bébé un an ». Et j’avoue que dans ma recherche, je n’ai pas du tout pensé à noter les sites où j’ai trouvé ces astuces pour pouvoir les remercier. J’aime beaucoup le pantalon sarouel orné à la ceinture et aux jambes de bords cotes qui permet à l’enfant de porter ce vêtement à plusieurs âges juste en rabattant ou non la ceinture et les bas des jambes.

ma famille apprécie peu le tissu choisi … les remarques vont de « bof, c’est moche » à « amusant », du bout des lévres ! j’aime bien ce vieux tissu, ni trop fille, ni trop garçon, gai,  coloré … et vous ?

20161126_191633

 

 

une chemise toute douce

oui, il fait froid. La neige commence à pointer le bout de son nez et j’ai une grosse envie de douceur, de cocon ….

j’ai donc réalise une chemise dans un coupon de flanelle (mes stocks de tissus en réserve sont toujours aussi conséquents ….). Le revers des poignets, le col et le sous col ont été réalisés dans une chute de coton de la même couleur que la rayure du tissu. j’ai prêté mon attention à ce que les rayures des épaules et des deux devant « tombent » bien en face l’une de l’autre. J’ai réalisé une surpiqure sur le col et les poignets pour rappeler les rayures du tissu. Réaliser une chemise ne me pose plus de tracas particuliers maintenant que j’ai bien compris le montage et l’assemblage.

Par contre le choix des boutons ….. Comme je n’achète pas ou très peu de tissus, que je récupère tout ce que je peux trouver comme accessoires de mercerie (du ruban aux fermetures éclairs en passant par les boutons …) j’ai des stocks ahurissants de pleins de petits bouts de tout plein de trucs ! mais voilà, pour cette chemise, impossible de trouver dans mes réserves 8 boutons identiques pour la bande de boutonnage et 4 plus petits pour les poignets ….. bon, on triche ! j’ai donc posé 4 boutons translucides et 4 boutons dans deux verts différents (mais de même taille) pour la bande de boutonnage en alternance et j’ai posé 4 autres boutons plus petits pour les poignets dans les mêmes tons de vert. Je ne sais pas comment vous trouvez le résultat final, mais personnellement, je trouve que cela égaye la chemise et lui donne un petit côté « bohème chic », et vous ?

 

20161101_175755

il fait froid !

20161029_095327.jpg

maintenant que j’ai fini de créer mes cales portes en prévision du marché de Noël (ils sont trop beaux !! et vous les verrez bientôt, promis), j’ai décidé de penser un peu à mes vêtements d’hiver !!

et hop ! un pantalon de velours tout simple, sans poche, avec une fermeture éclair sur le côté (donc pas de braguette) et une chemise assortie dans les bleus. Et oui, ce n’est pas parce que les jours raccourcissent et que les températures chutent qu’il faut se priver de couleurs et de petites fleurs !

le pantalon a été fait dans un coupon donné par une amie et le chemisier est l’assemblage pour le tissu à fleur d’une ancienne robe. Pour le tissu bleu, c’est une autre histoire …. je l’avais acheté pour me servir de fond de robe. Puis, la robe ne me plaisant plus, j’ai récupéré le fond pour le transformer en short pour ma grande puce et les chutes sont devenues le col de ma chemise et mon empiécement dos !

les boutons de la chemise, transparents, ont été récupérés d’une chemise d’homme devenue tablier.

la « récup » …. tout un art !

 

 

Un top en soie avec deux carrés

topLe printemps revient et j’ai envie de légéreté et de couleurs. Je vous propose une astuce pour réaliser ce top avec deux carrés de soie. Le premier carré servira au corps du vétement, le second servira pour les manches, le tour de cou et le cordon.

Pour le premier carré, pliez le en 4, à la jonction du tissu, tailler les de 15 à 20 cm selon la profondeur du décolleté choisi. Vous avez réalisé une découpe en forme de croix au centre du carré. Les pointes en formes de triangles seront posées en haut de la poitrine et en haut du dos. Réalisez l’ourlet du bas. Le corps du top est terminé ! facile, non !

pour les manches, dans le second carré, découpez deux rectangles de 90 de longueur (tour des manches) et de 30 de largeur (longueur des manches). Repliez chaque carré en deux, cousez les dans le sens de la largeur et montez chaque manche ainsi créée à cheval sur les triangles. Réaliser les ourlets du bas.

faites ensuite un biais assez large pour faire tout le tour du col en laissant une ouverture devant pour glisser un cordon fait dans les chutes. Et c’est fini !

allez, vous vous y mettez et vous me donnez votre avis sur vos réalisations !

 

de chemise en chemise

20160318_175909 20160319_162521voici mes deux derniéres réalisations !!! mes chemises (et encore, il ya plein d’autres choses en préparation .. un short, des robes, d’autres chemises …..)

cela ne se voit pas ainsi, mais c’est le même patron de base !

pour la chemise rose, j’ai réalisé des manches trois quart et j’ai terminé le col avec un ruban. J’ai utilisé un tissus rose crêpe (cela ne se repasse pas ….) et une chute de tissu gris aux motifs japonisants qui m’a servi à faire un col, un sous col, le bas des manchettes, les empiécements d’épaule mais aussi … un petit bout de la sous patte de boutonnage (là où sont cousus les boutons), je trouve cela assez coquet de laisser deviner un tissu diférent. mon astuce, comme ce tissu gris s’éffiloche, a été de tout entoiler avant la couture

pour la chemise à col officier, j’ai rallongé les pans pour lui donner un look un peu plus « veste ». je n’ai pas fait de manchettes ni de col et le dessous de col est une chute d’échantillon de tissu d’ameublement ……Les parmentures intérieures sont beige pour trancher avec le tissu de base qui est un faux uni sur fond rouge avec de tous petits cercles bleus et jaunes. Pour finir, j’ai posé une martingale à nouer dans le dos. Cette chemise est 100% coton.

alors, que pensez vous de ma déclinaison de chemises ??