de chemises en tunique

j’aime détourner, transformer, modifier, recycler … surtout j’aime utiliser des vêtements d’hommes pour les transformer  en vêtement pour femme ! c’est ce qui est arrivé à ces trois chemises, superbes, quasi neuves, mais … trop petites. La première chemise, coupée au niveau de la taille me sert à créer le corps de la tunique longue. J’ai modifié le col et enlevé les manches. La seconde a été coupée du haut de l’épaule gauche au bas du bras de l’épaule droite. Je l’ai posé « devant derrière » pour que la bande de boutonnage soit dans le dos. J’ai prélevé un morceau du dos de la troisiéme en forme de triangle pour donner au bas de la tunique une forme évasée. J’ai fait des manches avec les chutes de tissu, des passants, une ceinture longue, un biais pour le col. En trois heures pour 0 euros …. voici une tunique originale, toute neuve pour les beaux jours !

Publicités

de 3 à 1 …

Il était une fois, dans le fond d’une armoire, une petite veste en jean très structurée inspirée des vestes de chasse, une petite veste simili cuir courte, une petite robe en crêpe de soie …. et tout cela était dans le fond de l’armoire car le temps ayant passé, les vêtements étaient devenus trop petits. Seulement, quand on aime des vêtements, que l’on a porté encore et encore … on ne peut pas s’en séparer ! une solution, on appelle Froufrou à son secours !

En cinq heures, j’ai donc retravaillé ces trois pièces pour les transformer en une robe. J’ai coupé les manches de la veste en jean que j’ai remplacées par des manchettes réalisées dans les manches de la veste en cuir (que j’ai doublé, bien sûr). J’ai pris le devant de la veste en simili cuir pour le poser en plastron. J’ai passé à la surjeteuse la pièce coupée et je l’ai posée à la main pour coudre de façon invisible. J’ai créé un fond de robe pour la jupe dans un tissu satin noir et j’ai repris le crêpe de la robe que j’ai élargi en posant deux bandes de simili cuir en provenance de la veste. J’ai associé le fond de robe et le dessus en les montant sur un ruban de satin que j’ai également cousu à la main pour l’associer à la veste en jean de façon invisible.

cette petite robe sera portée avec un chemisier blanc … j’adore l’effet de superposition et surtout l’idée que ces vêtements qui dormaient vont maintenant avoir une seconde vie !

 

 

D’un 42 à un 6 ans.

voici un titre d’article bizarre .. et pourtant !!!

il était une fois, une « vieille » amie, Samantha, heureuse jeune maman (et à nouveau future maman) qui adore une chemise d’été manche longue à carreaux .. mais, mais, …. elle devient étroite. Donc Samantha me demande si je peux transformer sa chemise en robe pour sa fille, taille 6 ans !

mais oui, bien sur !

j’ai enlevé les manches longues, j’ai posé un col sous le premier col pour le refermer en utilisant le tissu des manches (je me suis même amusée à mettre des boutons en forme d’étoiles pour la petite star de six ans !). Avec ce qui restait de tissu, j’ai créé un petit volant que j’ai posé autour des emmanchures.

et voilà le résultat !

Mon prochain défi sera de faire plaisir en donnant une seconde vie à une petite robe noire, une veste en jean et une veste en simili cuir ….. à suivre !

 

une tunique de printemps

ribbons

je suis totalement fan de la marque de vêtement GUDRUN SJODEN !! fluidité, souplesse des textiles et des lignes, jeux de superpositions, couleurs fraiches …. en ouvrant leur dernier catalogue, je suis tombée sur une tunique superbe : ribbons. je n’ai bien évidemment pas le patron de la tunique mais … qu’à cela ne tienne !!!! je le réinvente !

à partir de mon patron de robe droite préféré, j’ai donc créé « mon » patron pour copier cette tunique. J’en ai profité pour rajouter des détails, comme le passepoil. Que pensez vous de mon interprétation de la tunique ?? (ah, un petit détail, cela vous parait peut être très très rose … et cà l’est, mais quand on est châtain, fantaisiste et qu’on est capable de tout assumer .. que voulez vous .. on ose tout ! on me dit que je porte bien et la couleur et la tunique, alors ;….)

 

 

sous un soleil mexicain

20180203_171201L’une de mes amies a eu la gentillesse de m’offrir deux nappes à ourler en provenance du Mexique. Le motif est identique mais les couleurs différentes. Comme je n’ai pas besoin de nappes, j’ai gardé ces tissus pendant …. ouf ! au moins deux/trois ans ! et comme j’ai replongé dans mes trésors de tissus et de mercerie pour faire un peu de rangement et d’organisation, j’ai retrouvé ces coupons …. et j’ai ressorti mon patron magique préféré de Mac call de robe droite toute simple. Et j’ai donc réalisé deux chemises de nuit pour des nuits douces et ensoleillées !

un haut en double

Les vêtements d’homme sont une source d’inspiration pour moi. Je transforme les pantalons en jupe, en sacs, en petit haut …. j’utilise les cravates, les vestes et aussi les chemises ! Parfois, je les démonte complétement pour réutiliser les pans de tissus. Parfois, j’assemble les chemises les unes aux autres pour me faire des robes chemises et parfois … je les coupe. J’ai donc coupé une chemise de mon père pour me créer ce petit haut. Je l’ai coupée du dessus d’une épaule au dessous de l’autre épaule. Je l’ai ouverte sur un côté, mis une chute de tissu sur l’autre côte pour refaire une forme plus rectangulaire. Avec mon patron préféré de robe droite, j’ai créé le dessous de mon petit haut. Puis, je me suis inspirée du même patron pour créer, dans une chute de lin, la partie asymétrique composant le dessus de mon haut. Pour la réaliser, j’ai pris le patron du dos du patron que j’ai recopié sur du papier kraft. J’ai dessiné la partie gauche et droite du patron du dos et j’ai tracé une ligne asymétrique pour que le haut du dos soit croisé. J’ai ensuite associé les deux parties de mon haut par le col en apposant un passepoil très fin. Mais quel est donc ce patron préféré que je décline depuis si longtemps pour donner autant de tenues différentes ??

IMG_0252

et oui, toujours le même … le mac call 6102 ! Pour un achat fait il y a des années, vu le nombre de tenue que j’ai faites .. j’ai largement rentabilisé mon patron !

 

Taille haute !

taille haute

Une de mes amies couturière, créateur et particulièrement douée pour tous les arts textiles a donné à ma Grande Puce un pantalon taille haute, assez court, bas de jambe évasé. Grande Puce a adoré l’idée du pantalon taille haute mais préférait un pantalon long, étroit. J’ai donc modifié sur elle le pantalon initial, que j’ai décousu et puis … j’ai créé un premier patron papier. j’ai créé un « blanc » que Grande Puce a essayé, modifié le blanc, décousu, refait un patron papier, refait un blanc, … Bref au bout de 4 patrons papiers et « blancs », j’ai fini par réaliser LE PANTALON !!!

pour le réaliser, j’ai utilisé un coupon de tissu en coton marron (il faut compter une longueur et demi de jambe pour avoir la longueur du coupon), des dentelles marrons que j’ai cousu le long des deux jambes et une fermeture éclair invisible. Mais il y a un petit plus ….. j’ai caché la couture intérieure des bas de pantalon par la couture de mes chutes de dentelles !

j’aime beaucoup cette réalisation, je trouve que ce pantalon a un petit côté toréador, pas vous ?