Mon ensemble « flower power »

je vous avais dit que nous avions une soirée avec des amis dont le théme est « flower power » … et donc il fallait bien que je peaufine mon ensemble. J’avais déjà la « pantajupe » et donc, j’ai fait en plus la tunique et le chapeau. J’aime bien le principe d’un pantajupe composé d’un pantacourt à l’entrejambe assez basse surmonté d’une jupe et le pantacourt et la jupe sont assemblés entre eux à la taille par une bande contenant un élastique.

flowerla tunique est assez simple à réaliser. elle est composée à la base de 4 rectangles : un dos, un devant, deux manches. La largeur du haut est celle de la largeur d’une épaule à l’autre. On marque le milieu des rectangles dos et devant et on enléve en biais 3CM de tissu entre le bord épaule et le milieu des rectangles pour marquer la ligne des épaules. On creuse le col dos et devant de la profondeur et largeur voulue.

j’ai réalisé une parmenture pour le col, mais on peut aussi poser un biais.

je me suis amusée également à couper le bas de la tunique pour que les cotés soient plus longs que le dos et le devant. Les cotés sont ouverts sur 10CM pour plus d’aisance.

j’ai repris mon patron de chapeau fétiche, à large bord que j’ai totalement doublé. J’ai posé un entoilage très épais sur le rebord intérieur et extérieur pour pouvoir relever les bords au gré de mes envies

je vais être honnête …. le total look « flower power » va être difficile à porter au quotidien …. mais je compte bien remettre ensemble le pantajupe et le chapeau !

 

La folie du « tissu ethnique »

avez vous vu ??? toutes ces boutiques qui proposent maintenant des chemises, des robes, des pantalons, des jupes dans des tissus dits ethniques et qui reprennent les codes et la couleur des tissus africains.

Les tisssus africains, j’adore cela. Mais j’aime le « vrai ». Il existe plusieurs types de tissus africains dont le bazin, en coton damassé, coloré, raide, parfois brillant ; le wax, dit « wax hollandais », en coton doit son nom au fait que le tissu ait été enduit de cire sur ces deux faces. On peut se demander pourquoi un tissu africain a un nom se rapportant à la Hollande ? Simplement parce que la Hollande s’est inspirée des motifs et couleurs traditionnels pour fabriquer des pièces de coton coloré en grande quantité.

J’utilise les wax pour créer des vêtements, des sacs, des nappes, …. et je me suis intéressée à cette nouvelle mode qui met en avant ces tissus traditionnels. J’avoue avoir été assez surprise de voir ce que les marchands de tissus nous proposent à titre de tissus africains : couleurs criardes, motifs informes, …

où est donc la poésie de ce tissu ?? regardez donc mes quelques photos de wax. Prenez la robe bleue, par exemple, elle a un grand motif comportant des cercles concentriques bleus et blancs, et une vague dans les mêmes couleurs. La robe verte a pour motif des volutes dans des dégradés de vert. Mon petit panneau fait de triangles de wax varié montre bien la finesse des motifs, la délicatesse des couleurs, la complexité des formes.

mettre à la mode des tissus venus du monde, d’accord, mais sans caricature, s’il vous plait !

d’ailleurs, je suis en train de me créer une robe uniquement en wax, sur fonds vert avec de grands papillons. Et ce vrai wax est bien plus poétique que les répliques actuelles.

alors si vous avez envie de réaliser pour vous même un petit « je ne sais quoi » en vrai wax … regardez les ventes de tissu africain sur internet, il y a de vrais spécialistes, allez dans les marchés du monde, … ou bien encore, rendez vous le 30 juin et 1/2 juillet au festival LAFI BALA à Chambéry ! on y trouve des merveilles

« Flower power » à fond les ballons !

Cet entête d’article est bien familier, certes, mais je vous explique pourquoi . Il était une fois trois couples d’amis : Petit Papoose et sa squaw, Bichette et Bichon, et bien évidemment, Froufrou et Grand Sachem. Et sur les 6 que nous sommes, 4 sont nés au mois de juin, donc … on va se faire un barbecue géant pour tous nos anniversaires, tous les six et juste parce que nous avons envie d’une soirée pas comme les autres, nous avons décidé d’un thème « Flower power, à fond les ballons » !

donc, nous devons avoir un total look à fleurs …. seulement voilà, Bichette n’a pas de vêtements à fleurs, donc, j’ai œuvré …..

tunique longue

j’ai créé une tunique longue toute simple avec des petites manchettes et comme j’avais peu de tissu, j’ai posé un biais blanc autour du col et non une parmenture. je n’avais pas assez de chutes pour faire un chapeau, mais j’ai fait une casquette et j’ai cousu un petit bouton blanc et vert en forme de fleur au dessus.

la tunique est tellement longue, qu’elle pourrait passer pour une robe courte !

et pour moi, me direz vous ?? j’avais déjà un « panta jupe » à fleurs et je me suis donc fait le haut et le chapeau assorti, … à suivre (et je vous laisse sur cette interrogation .. qu’est ce qu’un « panta jupe » ???)

 

 

 

 

ma robe … chemise

robe chemiseaprès avoir transformé les mouchoirs de mon grand père en tunique, il était logique que je m’attèle aux chemises de mon père !

cette robe a été faite avec trois chemises, une blanche, une jaune pale et une orangée. j’ai retiré toutes les poches de poitrine et j’en ai replacé deux sur la chemise qui me sert de haut de robe.j’ai coupé les manches longues pour en faire des manches trois quarts et j’ai retiré le col en faisant un col rond que j ‘ai orné d’un biais rose pale.

j’ai rétréci les cotés, fait des pinces de poitrine et hop … le haut de la robe est terminé !

dans les deux autres chemises, posées bien à plat, j’ai coupé un trapèze ayant pour milieu la bande de boutonnage. Le bas de la robe est donc constitué des deux dos et des deux devants. Je me suis amusée à associer les bandes de boutonnage  de la partie haute de la robe avec la partie basse et dans le dos, il y a aussi un devant de chemise, donc … bande de boutonnage !

comme les tissus sont de couleurs de bases différentes, j’ai procédé à une teinture grise, puis j’ai trempé le bas de la robe dans un bain de couleur bleue. J’ai donc obtenu un gris non uniforme sur la robe. Pour égailler le tout, j’ai cousu un ruban jaune en organza qui part d’une des poches de poitrine et qui fait tout le tour des morceaux de tissus pour finir à la couture de taille.

trois chemises pour une robe ! qu’en pensez vous ?

 

 

une chemise toute douce

oui, il fait froid. La neige commence à pointer le bout de son nez et j’ai une grosse envie de douceur, de cocon ….

j’ai donc réalise une chemise dans un coupon de flanelle (mes stocks de tissus en réserve sont toujours aussi conséquents ….). Le revers des poignets, le col et le sous col ont été réalisés dans une chute de coton de la même couleur que la rayure du tissu. j’ai prêté mon attention à ce que les rayures des épaules et des deux devant « tombent » bien en face l’une de l’autre. J’ai réalisé une surpiqure sur le col et les poignets pour rappeler les rayures du tissu. Réaliser une chemise ne me pose plus de tracas particuliers maintenant que j’ai bien compris le montage et l’assemblage.

Par contre le choix des boutons ….. Comme je n’achète pas ou très peu de tissus, que je récupère tout ce que je peux trouver comme accessoires de mercerie (du ruban aux fermetures éclairs en passant par les boutons …) j’ai des stocks ahurissants de pleins de petits bouts de tout plein de trucs ! mais voilà, pour cette chemise, impossible de trouver dans mes réserves 8 boutons identiques pour la bande de boutonnage et 4 plus petits pour les poignets ….. bon, on triche ! j’ai donc posé 4 boutons translucides et 4 boutons dans deux verts différents (mais de même taille) pour la bande de boutonnage en alternance et j’ai posé 4 autres boutons plus petits pour les poignets dans les mêmes tons de vert. Je ne sais pas comment vous trouvez le résultat final, mais personnellement, je trouve que cela égaye la chemise et lui donne un petit côté « bohème chic », et vous ?

 

20161101_175755

bon, à refaire !!!

ensemble burdail y a quelques temps, j’avais fait un article sur cet ensemble en tissu pure laine. Une veste redingote et un pantalon fait par moi pour moi …..les dernières grandes chaleurs ne m’ont pas permis de le remettre, bien sur et donc, j’ai délicatement posé la veste et le pantalon au dessus du coffre à linge, pensant le laver à froid (car c’est de la laine…) seulement, voilà, l’un des membres de ma famille a voulu m’aider et a fait une lessive …. de blanc et hop, mon ensemble en laine dans la machine à laver à 60 degrés …. je n’ose même pas montrer une photo de cette catastrophe !

mais comment vous la décrire ….  c ‘est un peu comme si le chien du voisin l’avait machouillé toute la journée pour le recracher en vrac avec des petites bouloches en plus tout en rapant le tissu … une horreur !

et comment vous décrire la tête de la personne responsable du désastre « bin, quoi, j’voulais aider quoi, .. pure laine … désolé ….mais pourquoi tu fais des trucs qui craignent ??? »

bon, j’ai compris, plus de prise de risque …et donc je me refais l’ensemble,  j’ai encore dans mes trésors un superbe tissu en coton lustré dans les beiges et du wax …. et en plus j’ai un coupon dans les jaunes et gris (j’en ferai une chemise assortie)

ah, et pour la petite histoire, la personne qui a fait bouillir mon ensemble ne sait plus comment se faire pardonner et dés que je travaille mon nouvel ensemble, m’apporte une théière de mon thé préféré, dans ma théière préférée, dans ma tasse à thé préférée …. !