Aprés la jupe et le corset …..

20160729_191829 le manteau ! il est fait dans un dessus de lit blanc d’une grande taille, la dentelle des manches est une récupération d’un ancien chemiser que j’avais fait il y a ….. au moins dix ans. La doublure est un coton trés doux (et j’en ai encore des quantités de ce tissu cachemire) et les cinq boutons en porcelaine sont des souvenirs de mon arriére grand mére. Ils ont orné ses vétements, ceux de ses filles, ceux de ma mére, les miens, ceux de ma fille et maintenant, les voilà sur mon manteau victorien.

ce que j’ai changé par rapport au modéle de base :

les poches … elles ne sont pas à l’extérieur mais à l’intérieur du manteau

le col ne comporte pas de volant d’organza et j’ai posé 5 boutons au lieu de 4 (parce que j’en avais 5 et que je trouve plus joli de poser un nombre impair de boutons)

donc, si je résume, pour mon costume steampunk, j’ai :

la jupe,

le corset,

le manteau,

le sac (je récupére un trés vieux sac en forme de seau qui a appartenu à une élégante des années 40 mais dont la forme et la couleur ira parfaitement),

l’ombrelle (je vais prendre mon ombrelle en dentelle)

et donc, il me manque ….

le chapeau !!!

dont je ne trouve pas de patron !!!

certes, internet regorge de patron et autres tuto pour des chapeaux simili haut de forme , mais ce n’est pas ce que je recherche. Je désire un chapeau à larges rebords, avec un des cotés vers le bas et l’autre relevé et çà … impossible à trouver !

d’ici à ce que je m’ « invente » mon patron ….. à suivre !

Publicités

Mon manteau vintage : terminé !

IMG_1225je suis bien évidemment aidée par Ficelle dans la finalisation de mon manteau (tiens, elle a encore perdu son collier ….. il va falloir que j’oeuvre !)

IMG_1224j’ai donc assemblé mon manteau selon le patron donné, sauf que … pour faire le bas du manteau de façon parfaite et presque, je dis bien « presque », de façon professionnelle, j’ai tout monté par la manche gauche !!

kesaco ???

et bien, quand on prépare la doublure, on ne coud pas la manche gauche tout du long, on laisse un espace assez grand (pourquoi la gauche et pas la droite … je ne le sais pas, mais c’est ainsi que les « pros » le font) ensuite on pose le tissu extérieur au manteau endroit sur endroit avec la doublure et on coud tout le tour et comme le bas extérieur est un tout petit peu plus long que la doublure, on fait attention à bien prendre les mesures. Une fois la couture du tour du manteau faite, on le retourne … par la manche gauche !!!! et l’on referme ensuite par le bas de manche

IMG_1223et on obtient un manteau presque fini (cela ne se voit pas sur la photo, mais le col extérieur est un vrai patchwork des chutes de tissus chiné, ce n’est pas grave puisque je vais coudre un col de fourrure)

IMG_1226les manches sont faites, les boutons sont mis. Et pas n’importe quels boutons …. tous ceux en cuir de ma boite à trésor donc 4 boutons identiques et deux autres en cuir et or

et voilà …. un peu de patience, des chutes de tissus et 10 euros d’entoilage … j’ai donc un manteau à col de fourrure pour 10 euros ! cela vaut le coup de vider les greniers de grand mére, non ?

que pensez vous de mon manteau « vintage » ?

ah, j’oubliais, ma petite astuce du jour … pour coudre mes trois cols qui ont été assemblés les uns aux autres au col du manteau, je n’ai fait qu’une couture à la main dans le premier ruban du premier col en fourrure qui prend également la base du col du manteau. Donc, les trois cols juxtaposés sont libres et bougent indépendamment du col du manteau. cela donne de la souplesse mais il faudra que je surveille si cela ne se découd pas

Mon manteau vintage, premiére partie

IMG_1217j’ai déniché chez mon marchand de journaux préféré ce magazine burda avec des patrons issus des incontournables des années 50

IMG_1218Et ce magazine présente ce modéle de manteau, avec des poches plaquées. Un genre de patelot dont j’ai une folle envie de m’inspirer

IMG_1219pour le réaliser j’ai une grande chute de lainage chiné et j’entoile TOUT le lainage avant même de tracer mon plan de coupe car il est assez mou. C’est une astuce que je vous offre pour tous vos tissus mous comme les lainages, les larges tissages, les soies …. entoiler d’abord !

et je choisis ma doublure

IMG_1220d’un style trés « chasse dans les Indes » et surtout, réaliser ce manteau va me permettre de réutiliser

IMG_1221trois cols en fourrure hérités de mes grands méres. Oui, c’est de la « vraie » fourrure, oui c’est un « vrai » col de vison et deux en lapin. Ces cols ornaient des pelisses dans les années 50/60 et je les ai gardées. Au lieu de les laisser dormir dans mes trésors, j’ai juste envie de leur donner une deuxiéme vie. J’ai envie de les coudre les unes aux autres de façon à avoir un col trés large, un peu comme un chale qui tombe sur les épaules. Pour ce faire, il faut les assembler par la doublure, sans toucher à la peau et à points larges pour garder la souplesse de la texture.

à suivre …..