ORIGAMI, j’adore !

cube

j’ai une certaine fascination pour la culture japonaise (ah bon !!!! Vous ne l’aviez pas remarqué ????) et depuis que je cherche à créer des sacs originaux, facile à porter, amusants et élégants …une idée m’a travaillé l’esprit … le pliage de tissus pourrait être l’alliance parfaite entre mon envie de création et l’hommage à la culture japonaise. J’ai fait des sacs de poignet, inspiré de ceux des geishas, des sacs en rectangle plié, des pochons .. et là, j’ai dessiné ce sac bleu. Il est composé de deux tissus de 55X55 cm, cousus endroit contre endroit et retournés. Par un jeu de pliage, j’ai constitué une forme de cube, j’ai cousu de part et d’autre du pliage pour solidifier la forme du « cube ». Deux des pointes me servent à fermer le sac et les deux autres à poser une bandoulière.

je n’ai pas fait de poches intérieures puisque … j’en ai 4 à l’extérieur !

j’aime ce sac, son côté « cube », son faible volume apparent (c’est fou ce que l’on met dedans), le jeu de la doublure que l’on devine sans voir …. je crois que ce sera le premier d’une longue série …. de 20 pièces !

ah oui, je ne vous avais pas encore confié ce petit secret … quoi que je crée, je le fais 20 fois, maximum. Pourquoi ? mais parce que j’ai envie que chaque objet soit « unique » donc j’utilise mon patron vingt fois et je le déchire. Cela m’oblige à faire en sorte que chaque pièce soit belle. De plus, cela m’oblige à me renouveler souvent ; à créer tout le temps. Bref, je cultive ma fantaisie !

 

Publicités

Mes sacs d’été

j’ai envie de travailler pour mes prochaines expositions des sacs originaux. Voici donc un petit échantillon en exposition chez Eiffer Maroquinerie pour montrer ce que je fais. A gauche, un sac en sachet de café, et à droite, un sac fait à partir d’un rectangle plié. Entre les deux, des petits pochons « chinois ». Pour réaliser ces sacs, vous trouverez facilement des tutoriels sur le net. Je me suis amusée à contraster les couleurs, en les opposant : vert et orange, violet et vert, .. et puis j’en ai fait quelques autres plus « classiques » comme jaune et marron, rouge et blanc.  j’ai utilisé des petits coupons en solde venant de ma mercière préférée de Chambéry « au chic » et des chutes de tissus que j’ai en stock, depuis ……….  des lustres … Vous voyez le petit violet en haut à droite … c’est la doublure de mon manteau « pénélope ». Et l’autre, le vert et rose, en bas à gauche .. le tissu vert vient des doubles rideaux de mes grands parents. Et celui du dessus, le orange ….. un de mes vieux pantalons ! Comme quoi, rien ne se perd …

d’ailleurs, les petits coupons en solde sont de 45X55 en dimension, et comme je travaille des carrés pour réaliser ces sacs, il me reste pour chaque sac une bande de10 par 45 … que je vais utiliser pour réaliser des doudous étiquettes …. j’ai un tissu recouvert de lapins qui me plait beaucoup et que je vais utiliser aussi .. à suivre donc !

pochon.jpg

Un grand sac de plage

 

sac jean plage

Les beaux jours reviennent et avec eux l’envie de farniente, de plage, de soleil ….. Et mon amie Bichette a une sœur qui ADORE les grands sacs de plage et la couleur bleue. Pour réaliser un grand sac de plage, j’ai dessiné sur du papier kraft un carré de 70*70 cm dans lequel j’ai prélevé deux carrés de 12*12 pour former le bas du sac. J’ai fait un patchwork avec des vieux morceaux de jeans en préservant les poches arrières pour réaliser les deux faces extérieures. J’ai utilisé un coupon de tissu provençal pour faire l’intérieur du sac et j’ai posé trois poches intérieures. J’ai posé les anses, réalisé une fermeture par des coulisses faites en ruban. Et voilà ! un joli sac prêt à servir.

 

degemer mat ….

vannes

ou bien « bienvenue » en breton ! non, je ne parle pas le breton, juste deux trois mot … comme « ar pok » (un bisou) ou « gouig aman » (un gâteau au beurre … MIAM MIAM )

je voulais juste vous présenter cette besace faite pour mon Papa. sa particularité, outre avoir été faite avec des chutes de tissus aux couleurs maritimes, est que la face avant du sac a été faite à partir d’un pavois de bateau !

il s’agit  de l’emblème de la ville de Vannes. Ce pavois avait bien vécu …. abimé, déchiré, décoloré …. je l’ai recoupé, retravaillé, appliqué, et donc intégré à des chutes de lin assez épaisses pour donner de la rigidité à l’ensemble. j’ai même récupéré les deux anneaux d’accrochage du drapeau et je les ai inséré dans la bandoulière. Au fait, avez vous reconnu l’animal emblème de la ville de Vannes ??

 

 

 

Un grand merci …

chien Une de mes collègues de travail a eu la gentillesse de m’offrir un sac en cuir, fait par elle …. elle ne s’est pas servi d’une machine à coudre ! le cuir a été doublé d’un tissu argent puis percé et assemblé par des laçages savants. J’adore ce sac …. je mets mon portefeuille dans le corps du chien, à l’avant ; ma pochette « à trésors » à l’arrière et quelques mouchoirs et mon téléphone dans la tête. Pratique et original … Merci !!!!

Un autre sac en papier !

j’ai réalisé un autre sac en papier recyclé en utilisant cette fois uniquement que la partie écrite des feuilles !

et je prépare le marché de NOEL DE Rumilly (rendez vous les 8 9 et 10 décembre !)

mais aussi une chemise victorienne, une jupe victorienne, des accessoires steampunk, ….. bref … je n’arréte pas et j’ai à peine le temps de poser un petit article ….

 

sac bandouliere papier

Un sac de papier ….

sac papierCe blog s’appelle « tissus et recup » donc j’ai décidé de jouer à fond la carte de la récup en créant un sac en papier recyclé ! il y a plusieurs tutoriels vidéos sur le net pour réaliser ces sacs et j’ai voulu tester …. essai transformé ! voici donc mon interprétation du sac en papier, avec des anses formés d’anneaux brisés, de ficelle et de tissu, totalement doublé (il faut ruser pour coudre la doublure sans percer le papier …) et comme j’aime les défis, si je suis partie de bandes de papier de 10*22 CM, mon prochain sac sera fait à partir de bandes de 5*11 cm …. soit des petits carrés de 1CM de côtés ….. et tant qu’à faire, je me ferai un plaisir de poser une fermeture éclair …

j’ai utilisé des vieux magazines …. « ça m’intéresse, maisons et travaux, géo, …… » bref, tous les magazines en stock depuis des lustres dont les pages sont brillantes. Pour consolider le sac, contrairement aux tutoriels qui recommandent de poser sur chaque bande un film plastique collant, j’ai posé à la fin du montage plusieurs couches de vernis colle. Cela consolide et imperméabilise. Le cout du sac est de 0 euros … j’avais tout sous la main !