Une autre idée pour des cravates

capture

Les cravates … j’adore cela !!! j’en ai fait des sacs, un gilet, des jupes …. et puis j’ai eu envie de les détourner tout en gardant leur usage premier : être autour de notre cou. Je prends deux cravates, un tissu de fond, pour la doublure de la polaire et voilà ! je suis en train de créer des écharpes-cravates chaudes et élégantes. Le plus drôle est que certaines cravates sont moches … mais moches … à un point que l’on peut se demander à quel moment elles ont pu être à la mode. Et bizarrement, associées avec une autre cravate et un tissu de fond, elles deviennent chics ! (regardez donc la cravate fleurie de droite ….). Ce qui m’amuse encore plus dans cette création  est d’utiliser des tissus de fonds en provenance d’autres vêtements et de linge de lit. Le fond de la cravate de droite est une ancienne taie d’oreiller, au milieu, c’est un ancien jeans et à gauche la chute d’un sarouel en wax. Que pensez vous de mes écharpes-cravates ??

Publicités

Ma « vraie » jupe en cravates

bonjour à tous !!!

 

je suis très très fière de vous montrer aujourd’hui ma « vraie » jupe en cravates !!!

souvenez vous, j’avais fait un prototype que j’ai porté à la braderie des commerçants

cravates jupe

cette jupe avait plusieurs défauts. J’avais ouvert les cravates, mais pas retiré la doublure des grandes pointes … cela baillait, ni entoilé les cravates …. cela godaille un peu … et réalisé une ceinture avec d’autres cravates … pas confortable … bref, un prototype c’est fait pour montrer ce qui ne va pas et ce qui va pour améliorer l’idée et la réalisation. Et pour améliorer … j’ai amélioré !

j’ai entoilé chaque cravate, tout surjeté (mais pas avec ma machine, elle fait un tour chez le « docteur »), j’ai retaillé le haut de chaque cravates pour que les 18 cravates assemblées aient la mesure de mon tour de taille, j’ai totalement doublé la jupe pour que l’on ne voit pas les coutures … et en plus c’est une « jupe qui tourne » !!!!

alors, ma super jupe en cravates … top ou pas ?????

 

et si vous voulez la voir en « vrai », rendez vous au marché de Noêl de Rumilly les 7 8 9 décembre ….. je la porterai, promis !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

A quatre mains

Notre grande Puce est revenue à la maison pour quelques jours de vacances …. studieuses ….Elle m’a fait part de son envie d’un sac à dos pouvant se porter aussi en bandoulière et pouvant contenir son ordinateur, un porte-vue, … le tout avec plein de poches !

nous avons commencé par mesurer l’ordinateur et avons rajouté 4 cm à ces mesures pour être certaines qu’il y ai assez de place.

Nous avons dessiné un trapéze dont le haut mesurait donc la largeur de l’ordinateur + 4 cm + marges de coutures et dont le bas mesurait la premiére mesure + 6cm. Nous avons « sacrifié » une robe en lin pour créer à partir de ce patron l’extérieur du sac et avons taillé dans un autre tissu l’intérieur du sac.

après avoir créé sur l’une des pièces intérieures une poche avec fermeture éclair et sur l’autre deux poches non fermées, nous avons coupé du matelassage que nous avons inséré entre les parties intérieures et extérieures.

il y a 6 anneaux sur le sac pour pouvoir le porter à l’aide de mousquetons en bandoulière et en sac à dos. Les anneaux sont positionnés de part et d’autre du sac en bas, sur le coté haut et en haut du rabat.

le rabat est un petit morceau de tissu chiné en vide grenier, et il se ferme au sac grâce à une grosse pression.

pour donner du volume au sac, une couture à été faite à angle droit de la couture basse, à 3 cm de part et d’autre.

voici donc un joli sac de cours pratique, léger, solide et parfait pour un ordinateur en raison de son matelassage.

Nous avons mis deux heures à réfléchir au patron de base en fonction des besoins émis par Grande Puce, et 6h à le réaliser (il y eu quelques soucis techniques en raison de l’épaisseur à certains endroits.)

le cout de ce sac ……

fermeture éclair : 0, comme je récupère tout ….

bouton pression : 0

tissu de lin : 0 , c’est une robe recyclée

mousquetons et anneaux : 0, les mousquetons dormaient dans mes boites à mercerie et les anneaux ont gentiment été offerts par une amie

tissu « oiseaux » : coupon à trois euros …

donc coût du sac : 3 euros !

et un grand moment de complicité avec ma Grande Puce, et çà, çà n’a pas de prix.

 

 

avec une voile ….

voile

Mon père m’a offert une voile de son bateau, très usée, tachée de sel. Mais quand on récupère ….. on récupère tout. Comme je le dis souvent « si cela se coupe, si cela se pique … je peux le coudre » ! Je suis donc en train de créer des sacs 45*35 cm, totalement doublés avec deux poches intérieures, une extérieure. Mais, allez vous me dire, mariez de la toile de voile avec des tissus japonais, n’est ce pas trop salissant ?? et bien non ! la poche extérieure est composée de tissus japonais mais protégé par une feuille transparente côté extérieure et une chute de voile à l’intérieure. Cela me permet d’insérer des paillettes, des perles ….

qu’en pensez vous ?

 

comme dans un film de bollywood

india

tous les tissus peuvent être support de créativité. J’ai eu en cadeau un sari indien, il y a des années. Ce vêtement traditionnel est une grande bande de tissu d’un mètre cinquante de hauteur sur 5 m de longueur. Il est enroulé autour de la taille une première fois, puis pour le second tour, on crée des plis sur le devant que l’on insère dans le premier tour de tissu et on rabat le pan sur l’épaule. Ce pan peut rester derrière soi et on peut l’utiliser pour se protéger les cheveux du vent, du soleil, …  mais porter un sari pour une européenne n’est pas évident. Comme ce tissu me plaisait beaucoup, j’ai choisi de m’en servir pour créer une tunique longue qui m’arrive aux genoux. j’ai orné le bas des manches et la parmenture d’une crêpe de soie noire. cela donne … comme un air de bollywood, non ?

De l’autruche !

enfin, presque, … c’est du simili offert par mon amie Fanny, maroquinière de talent. Recherchez ses créations, elles sont sublimes …. cherchez donc Eiffer sur le net.

je me suis amusée à créer ces petites pochettes

autruche

j’ai coupé des bandes rectangulaires de 20X14 CM. J’ai posé les fermetures éclair et refermé les côtés en insérant une languette et en prenant soin de positionner la fermeture à 4CM du haut de la pochette. J’ai retourné la pochette et fait une couture perpendiculaire au niveau de la base de la pochette pour créer du volume. et voilà, maintenant les sacs à main ne seront plus en « vrac » .. tout sera rangé !

 

Tout en douceur ….

Notre Petit Lapin est parti loin de la maison pour continuer ses études. Il a donc fallu emménager son appartement meublé et lui donner un peu de chaleur. J’ai donc œuvré pour créer un rideau à poches pour ranger des documents, un dessus de canapé, des dessus de chaises, une nappe dans un tissu à rayures dans les tons orangers. Cela donne une aspect lumineux à sn appartement. Et pour faire tout cela, ma machine à coudre a tout de même parcouru 1200KM !

alors, il est bien installé ou pas notre Petit Lapin ?