des carpes dans le jardin !

koinobori

Les koinobori (banderole de carpes) sont une tradition japonaise. Chaque année, lors de la fête des enfants, ces oriflammes décorent les jardins. Ils bougent dans les airs, comme des manches à air et sont confectionnés dans des tissus légers. Ils symbolisent la persévérance. je vous offre mon interprétation. Mes carpes ne flottent pas comme des banniéres, elles sont trop lourdes et n’ont pas d’espace ouvert à l’arriére. Peu importe, je les trouve jolies et j’aime quand elles se balancent au vent. Pour réaliser vos carpes, dessinez une forme allongée de poisson, rajoutez nageoires, ouies, yeux, …. et tous es détails qui vous semblent importants.

il vous suffit ensuite d’appliquer les piéces, de coudre le tout. La seule astuce pour maintenir la bouche du poisson ouverte est de poser une baleine à coudre en forme de cercle (j’utilise des baleines régilaine, mais il existe bien d’autres marques) ainsi qu’un ruban pour accrocher le poisson.

 

Le « diable de petit livre » …

je vous ai présenté un petit livre de couture réalisé par une certaine Mlle E. GRAND’HOMME en 1884.

20170425_073643Ce petit livre est vraiment fascinant pour comprendre comment réaliser sur mesure son propre patron de robe, de chemise ….. façon 1884 bien sûr !

petit livre fascinant mais diabolique ! un petit extrait pour vous rendre compte de la chose : « les angles du rectangles sont ABCD. De A vers B porter un tiers de la mesure justificative plus 4 cm et tracer une parallèle à BD, marquer B1D1 (les 4c m ajoutés au tiers de la mesure justificative seront employés à la confection d’une contre pince dont le contenu sera de 5CM) …. »

et bien sur, les explications d’une robe se portent de la même façon pour le demi devant, le demi dos, le petit coté et les manches !

ce qui est extraordinaire également, c’est que dans ce petit livre, on a les explications pour les tracés, mais rien sur la façon de monter le vêtement !

j’ai voulu me lancer dans la confection d’une robe, mais je suis prudente … avant de le faire pour moi, dans l’idée de me créer une autre tenue steampunk, j’ai voulu tester en plus petit, sur une poupée.

j’avoue m’être bien torturée l’esprit …. mais j’ai réussi !

bebe

j’ai donc réalisé une robe comme le petit livre l’indique et j’ai même rajouté un bonnet également fait sur mesure. j’ai posé des boutons sur tout le devant de la robe mais je doute que cela soit réellement ainsi que les robes se portaient ! pour ma future robe, il faudra que je fasse quelques recherches.

mais je suis très fiére de moi, j’ai réussi à faire un patron sur mesure à partir d’un livre de couture historique.

amis (es) couturier (éres), essayez vous aussi de relever ce petit défi de vous plonger dans les méthodes d’autrefois !

 

 

Mon ensemble « flower power »

je vous avais dit que nous avions une soirée avec des amis dont le théme est « flower power » … et donc il fallait bien que je peaufine mon ensemble. J’avais déjà la « pantajupe » et donc, j’ai fait en plus la tunique et le chapeau. J’aime bien le principe d’un pantajupe composé d’un pantacourt à l’entrejambe assez basse surmonté d’une jupe et le pantacourt et la jupe sont assemblés entre eux à la taille par une bande contenant un élastique.

flowerla tunique est assez simple à réaliser. elle est composée à la base de 4 rectangles : un dos, un devant, deux manches. La largeur du haut est celle de la largeur d’une épaule à l’autre. On marque le milieu des rectangles dos et devant et on enléve en biais 3CM de tissu entre le bord épaule et le milieu des rectangles pour marquer la ligne des épaules. On creuse le col dos et devant de la profondeur et largeur voulue.

j’ai réalisé une parmenture pour le col, mais on peut aussi poser un biais.

je me suis amusée également à couper le bas de la tunique pour que les cotés soient plus longs que le dos et le devant. Les cotés sont ouverts sur 10CM pour plus d’aisance.

j’ai repris mon patron de chapeau fétiche, à large bord que j’ai totalement doublé. J’ai posé un entoilage très épais sur le rebord intérieur et extérieur pour pouvoir relever les bords au gré de mes envies

je vais être honnête …. le total look « flower power » va être difficile à porter au quotidien …. mais je compte bien remettre ensemble le pantajupe et le chapeau !

 

cuir et toile de jute

20170611_174846

voici mes derniers sacs nés de ma série « cuir ». Je commençais à ne plus avoir assez de grands morceaux pour les assembler façon patchwork et j’ai donc eu l’envie … l’idée … la folie douce … de les associer à des chutes de toiles de jute.

le patron de base est le même que pour mes autres sacs cuir en forme d’enveloppe et ils sont également doublés. J’ai également posé un biais autour de la toile de jute et de la doublure avant de procéder au montage du sac.

je me suis amusée pour certains à incruster le cuir dans la toile de jute, pour d’autres à le travailler en surpiqure. Qu’en pensez vous ???

 

 

 

Les robes de Bichette

20170604_184022

20170605_155151

deux robes au style très différents … la première, dans les rouges, est une robe droite qui comporte 4 pièces (tissus de chez Mondial Tissu, il existe aussi en vert) : dos, devant, manches. De coupe très droite et simple, cette robe est un patron Mac Call. Le patron explique qu’en une heure, vous avez votre robe .. c’est vrai avec des tissus comme le coton, le lin, mais avec cette soie … non, ce n’et pas en une heure ! le tissu fluide m’a donné un peu de mal mais j’ai eu beaucoup de plaisir à jouer en faisant une ceinture japonaise.

la seconde robe est issue des patrons japonais (tissu de chez Mondial Tissu) et elle est en lin. Pas de difficultés majeures pour cette robe en 4 pièces (dos, devant, cols) mais un petit regret … elle est présentée sans parmentures de manches … ce que je trouve affreux et j’ai bien peur qu’en posant mes parmentures, avec cette forme très arrondie, je n’ai pas bien réussi.

ces robes sont destinées à Bichette, ma grande copine sympa et délirante. Elle voulait des robes originales, pour elle, rien que pour elle … on a fait un petit tour chez le marchand de tissus et voilà ! parée pour l’été !

et elle m’a même offert deux coupons de tissus japonais dans les roses ….. et je rajoute donc dans ma liste des projets …. une robe longue d’été avec sa veste assortie et une ceinture japonaise … très KAWAI !

« Flower power » à fond les ballons !

Cet entête d’article est bien familier, certes, mais je vous explique pourquoi . Il était une fois trois couples d’amis : Petit Papoose et sa squaw, Bichette et Bichon, et bien évidemment, Froufrou et Grand Sachem. Et sur les 6 que nous sommes, 4 sont nés au mois de juin, donc … on va se faire un barbecue géant pour tous nos anniversaires, tous les six et juste parce que nous avons envie d’une soirée pas comme les autres, nous avons décidé d’un thème « Flower power, à fond les ballons » !

donc, nous devons avoir un total look à fleurs …. seulement voilà, Bichette n’a pas de vêtements à fleurs, donc, j’ai œuvré …..

tunique longue

j’ai créé une tunique longue toute simple avec des petites manchettes et comme j’avais peu de tissu, j’ai posé un biais blanc autour du col et non une parmenture. je n’avais pas assez de chutes pour faire un chapeau, mais j’ai fait une casquette et j’ai cousu un petit bouton blanc et vert en forme de fleur au dessus.

la tunique est tellement longue, qu’elle pourrait passer pour une robe courte !

et pour moi, me direz vous ?? j’avais déjà un « panta jupe » à fleurs et je me suis donc fait le haut et le chapeau assorti, … à suivre (et je vous laisse sur cette interrogation .. qu’est ce qu’un « panta jupe » ???)

 

 

 

 

Le sac de « Bijou »

non, il n’y a pas de faute dans le titre de mon article puisque Bijou est le surnom que j’ai donné à une de mes collègues (adorable, intelligente, …). Elle a la gentillesse d’apprécier mes créations et mes fantaisies. Depuis quelques temps, elle me disait « fais moi un sac .. fait moi un sac …. » alors juste pour elle, j’ai testé mon nouveau patron de sac en forme d’enveloppe et je lui ai même fait dans les chutes de cuir une pochette assortie. Ce patron comporte très peu de coutures cuir sur cuir car je pars d’un patron dont le principe est le pliage, comme un origami. J’ai totalement doublé le sac et la pochette et j’ai orné les bordures d’un biais. Ensuite, je mets le sac en volume en cousant à la main le biais. Certes, cela me prend beaucoup plus de temps que le précédent modèle, mais j’ai moins de difficultés au niveau de l’assemblage car je n’ai pas de fermeture éclair à poser et je ne demande pas à ma machine de coudre plusieurs épaisseurs de cuir !

sac bijou

vous aurez remarqué que pour faire ma photo, j’ai posé le sac et la pochette sur un patchwork de tissus japonais …. je l’adore !

alors, que pensez vous de mon nouveau modèle de sac ??