une jupe ou des cravates ????

cravates jupe.PNG

Ma créativité n’a qu’une seule limite …. celle de mon imagination ! après les sacs en cravates, après le tapis en cravates, voici ma jupe cravate … ou plutôt un prototype fait de 16 cravates ouvertes dont j’ai retiré le corps. Après les avoir surjetées et assemblées, j’ai fait une ceinture dans les chutes et posé une doublure. Une seconde version est en court …… si ce n’est pas de la récup’ çà, je ne sais pas ce que c’est !

Publicités

M. et Mme Mac Kenzie

Capture

L’une de nos amies a décidé de fêter ses 50 ans sous le signe de l’amitié et des déguisements. Pour célébrer dignement cet anniversaire, nous avons décidé avec Grand Sachem de nous déguiser en couple .. mais sur quel thème ??

nous avons regardé des déguisements proposés par des sociétés spécialisées et … l’idée de nous habiller en écossais a germée.

un petit tour sur le site Butinette pour acheter 7 mètres de tartan écossais (7.90 euros le mètre) et me voilà lancée !

mon costume est composé d’une jupe victorienne réalisée à l’aide de mon « diable de petit livre », d’une chemise victorienne sur mesure. J’ai modifié mon patron en créant un plastron jaune. J’ai dans mes trésors une « cravate » en dentelle et je l’ai attachée au col par une broche. J’ai réalisé une cape doublée et un tricorne dans les chutes du tissu écossais et les chutes de tissu vert et jaune. J’ai utilisé pour cela des patrons trouvés sur le net. Pour maintenir la forme du tricorne, j’ai entoilé fortement et cousu deux des rebords sur le haut du tricorne. J’ai décoré ensuite l’un des côtés avec plusieurs boutons argentés et j’ai posé des chainettes de même couleur. J’ai accessoirisé le costume par des bottines lacées et un sac en tapisserie.

Pour Grand Sachem, j’ai réalisé un kilt à ses mesures. Posé des rappels de tissu écossais sur les grandes chaussettes de foot, changé les boutons du gilet pour des boutons argentés, réalisé une cravate et fait une bourse à partir de chutes de cuir et de coton entoilé. J’ai posé des boutons argentés sur la bourse et créé des liens en chaine de part et d’autre pour pouvoir l’attacher au haut du kilt dans le dos à l’aide de deux boutons.

Si Grand Sachem aura peut être du mal à porter à nouveau son kilt, en ce qui me concerne, je mettrai sans doute ce même costume lors de la prochaine convention de la japan touch !

Hors l’achat de 14 boutons argent pour ma chemise, achetés à la boutique « au chic » de chambéry et le tartan chez butinette, j’ai tout trouvé dans mes « trésors ». J’ai passé environ 15/16H à la réalisation de nos costumes. Et je trouve le résultat assez sympathique, et vous ?

 

 

Une surjupe

20171220_181307Il me restait du coton huilé, une jupe en cuir, et une envie … une surjupe !

j’ai donc réalisé sur une base de rectangle une surjupe avec plusieurs pièces géométriques comme un patchwork. Pour que cette surjupe puisse être portée du 36 (comme ma grande puce) au 46 (comme pour moi) j’ai créé une double attache. De façon classique, il y a deux liens aux extrémités des rectangles et deux autres à 15/20 cm des premiers. Pour l’attacher, on croise les attaches, ce qui permet aussi pour les tailles fines de croiser la sujupe et pour les plus généreuses, de la porter dans croiser les pans supérieurs de la surjupe.

bien évidemment, la surjupe a été totalement doublée. Elle est à porter sur un jean ,, un pantalon large, un sarouel, … bref, une fois de plus , j’ai créé un vêtement « jouet » !

cette première surjupe est un prototype, alors si vous avez des suggestions à apporter …. je suis à l’écoute !

Les accessoires steampunk

voici mon nouveau costume … terminé !

j’ai accessoirisé mon costume victorien avec des gadgets très steampunk. J’ai commencé par réaliser un plastron asymétrique, ouvert sur le côté, sur lequel j’ai cousu des rouages et insérer des petits flacons et une chaine. Le dos du plastron est composé d’une poche du blouson dans lequel j’ai taillé tout mon harnachement. j’ai pris des chaines légères et je les ai associé au tissu du blouson pour réaliser la ceinture et la bandoulière auxquels est accroché le sac ( c’est un blouson en cuir que j’ai retaillé et transformé). Les deux « armes » sont des pistolets à eau que j’ai peint, vernis, sur lesquels j’ai collé des rouages . Très « steampunk », non ??

Robe du soir transformable

j’aime les robes droites simples et j’en ai fait plusieurs. Mais pour Noel, et autres soirées, j’ai eu envie de me faire une robe « pas comme les autres » à partir d’un patron de robe droite classique. Dans mon patron classique, la robe avait des parmentures, mais n’était pas doublée, avait une fermeture éclair dans le dos et je l’ai posé sur le coté, avait un col rond (moche) que j’ai retravaillé.

j’ai crée la doublure de robe dans sa partie basse dans un satin bleu et dans la partie haute à partir d’une robe en taille 36 faite dans un tissu doré. J’ai travaillé le col pour le rendre plus profond et je lui ai dessiné ces triangles sur les côtés. comme j’aime les lignes pures, j’ai placé la fermeture éclair non pas dans le dos mais sur le côté et , parce que je ne suis pas douée pour poser des fermetures invisibles à la machine, je l’ai cousue à la main (et là, elle est vraiment invisible !)

mais ce n’est pas tout !

j’ai eu envie de faire une surjupe asymétrique amovible et réversible. Je vous donne mon astuce pour la réaliser.  vous mesurez votre tour de taille + 3 cm pour la couture et vous calculez le rayon de votre cercle. Pour un tour de taille de 90 cm, le rayon sera de 14.45 cm

la longueur avant de la surjupe sera de 30 cm et à l’arrière, en fonction de votre taille environ 100 cm

prenez votre tissu, et sa doublure, endroit contre endroit et pliez le dans le sens avant vers l’arrière de la surjupe. Marquez les 31.5 cm de la longueur devant (en comptant la marge de couture) Puis notez au crayon de couturière le diamètre du cercle de votre taille (dans mon exemple 14.45*2), puis 101.5 cm pour la longueur arrière.  donc les 31.5 + 14.45*2+101.5 donnent le diamètre du « grand cercle » de notre surjupe. Pliez encore en deux et encore en deux de façon à obtenir un quart de note grand cercle de base. Prenez un ruban, une épingle et piquez le centre du grand cercle. Attachez à l’autre bout du ruban un crayon de couturière de façon à tracer à la façon d’un grand compas un arc de cercle. Coupez le surplus de tissu et ré ouvrez votre quart de cercle pour découvrir à nouveau la moitié de votre surjupe. A l’aide d’un compas, tracez l’emplacement de votre taille.

et en prend les ciseaux ! pour évider la taille, pour couper en deux l’avant de la surjupe. On monte une ceinture à l’intérieur et à l’extérieur et puis on rassemble le dessus et dessous de la surjupe. On fait des boutonnières sur la surjupe (4) et à l’aide d’une patte qui peut être d’une autre couleur, on pose 4 boutons. ET … voili voilou !

donc, ma robe du soir devient un jouet !!! je la porte avec ou sans la surjupe que je peux mettre d’un côté ou de l’autre ….

et je peux porter la surjupe avec autre chose .. un pantalon noir, un jean, une petite jupe ….

bon, présenter la robe alors que je porte des chaussons, c’est moyen moyen … mais avec des talons aiguilles !

 

 

 

 

 

 

 

Un sac en laine

je commence déjà à préparer Noel .. pour ma famille ! et heureusement que je m’y prends tôt car ma machine a décidé de faire des siennes et elle doit faire un tour chez le « docteur » …. . Le fil supérieur casse ou s’entortille dans la cannette, ou fait des « ratatas » immondes qui ont fait que là, franchement, ce n’est plus possible et il faut qu’elle « consulte » !

sac noel v

heureusement, j’ai réussi, après quelques galères, à finir ce sac …. toujours fait avec mon patron « enveloppe », il est composé d’une jambe de vieux jeans pour la bandoulière, et d’un pantajupe dont le pantalon (partie rayée) me sert à la fois de doublure et de rabat et dont la jupe (partie laine) me sert de la partie extérieure du sac.

bon, maintenant que ma machine est en attente de révision totale, je vais avoir le temps de patronner sur mesure pour Grande  Puce un pantalon taille haute ….

Mon ensemble « flower power »

je vous avais dit que nous avions une soirée avec des amis dont le théme est « flower power » … et donc il fallait bien que je peaufine mon ensemble. J’avais déjà la « pantajupe » et donc, j’ai fait en plus la tunique et le chapeau. J’aime bien le principe d’un pantajupe composé d’un pantacourt à l’entrejambe assez basse surmonté d’une jupe et le pantacourt et la jupe sont assemblés entre eux à la taille par une bande contenant un élastique.

flowerla tunique est assez simple à réaliser. elle est composée à la base de 4 rectangles : un dos, un devant, deux manches. La largeur du haut est celle de la largeur d’une épaule à l’autre. On marque le milieu des rectangles dos et devant et on enléve en biais 3CM de tissu entre le bord épaule et le milieu des rectangles pour marquer la ligne des épaules. On creuse le col dos et devant de la profondeur et largeur voulue.

j’ai réalisé une parmenture pour le col, mais on peut aussi poser un biais.

je me suis amusée également à couper le bas de la tunique pour que les cotés soient plus longs que le dos et le devant. Les cotés sont ouverts sur 10CM pour plus d’aisance.

j’ai repris mon patron de chapeau fétiche, à large bord que j’ai totalement doublé. J’ai posé un entoilage très épais sur le rebord intérieur et extérieur pour pouvoir relever les bords au gré de mes envies

je vais être honnête …. le total look « flower power » va être difficile à porter au quotidien …. mais je compte bien remettre ensemble le pantajupe et le chapeau !