froid … en douceur ….

20190518_184639

Normalement, au printemps, on a envie de légèreté, de robes, de couleurs, de froufrous …. seulement voilà … il fait froid ! donc, je me suis fait cette veste tout en douceur avec deux coupons de laine bouillie (un lavande, l’autre chiné couleur épice). J’ai déniché ces deux coupons sur les puces des couturières, pour 10 euros, boutons compris.

j’ai pris des rubans qui dormaient dans mes trésors, un morceau de tissu pour patchwork en solde (7 euros) qui comporte de multiples couleurs dont lavande, épice, vert, jaune, …

j’ai totalement modifié le patron de base en créant les deux parties de couleurs différentes sur le devant et le dos, j’ai rajouté une parmenture, une martingale, « coupé les manches pour que le dessous des manches aient la même couleur que les côtés, j’ai posé une fermeture éclair séparable, la bande de boutonnage n’est que pour la déco ….

bref, j’ai tout comme le modèle de base ….. en pas pareil !

j’ai porté pour la premiére fois cette veste aujourd’hui dans Paris, et des femmes se sont retournées sur mon passage ….. (admiratives ou surprises …. je ne saurai le dire)

Publicités

Mes monstres « rogaton »

rogaton

quand on tricote, on se retrouve toujours à la tête de petits bouts de laine dont on ne sait que faire …. et on stocke, on stocke, …. et c’est ainsi qu’une amie m’a offert tous ces petits restes en me disant « tu en feras bien quelque chose ». Alors j’ai commencé par tricoter des petits chats et puis, j’ai eu envie de tricoter des trucs un peu plus … décalés ! j’ai donc fait ces petits monstres tout doux, remplis de chutes de tissus. Pour réaliser ces monstres, monter 4 fois 10 mailles, pour les pattes, monter 30 à 40 mailles pour le corps. Et laisser faire votre imagination, couleurs, longueurs des pattes, ….. c’est comme vous voulez. L’essentiel est de créer un œil en broderie pour donner un visage à votre monstre. Succès garanti auprès des petits !!!

je vais proposer mes petits monstres au marché de noël, …. Venez les retrouver les 7 8 9 décembre au marché de Noël de Rumilly

 

MIAOU MIAOU

miaou

Une amie a eu la gentillesse de me donner tout un sac de laines diverses et variées. Des rogatons de pelote de tous types. Que vais je donc en faire … mais des petits doudous en laine bien sûr !

Pour mon marché de Noël, je propose déjà des doudous étiquettes avec pour motif des lapins, mais aussi des hochets lapin… pour  le tricot, je fais donc des chats (ne cherchez pas la logique … il n’y en a pas !)

pour réaliser ces petites bêtes, prenez des aiguilles en adéquation avec le fil. Montez 36 mailles pour le corps, 18 pour la tête, 12 pour la queue. Tricotez en jersey (cela va plus vite) et au bout du 6éme ou 8éme rang, en fonction de la grosseur du fil, rabattez toutes les mailles de la queue et cousez le bas et le haut pour réaliser sa forme. Continuer à tricoter pour que le corps soit un carré parfait. Rabattez toutes les mailles.

Pour former le corps du chat, cousez de part et d’autre de chaque pointe de votre carré jusqu’au milieu (pensez à laisser un « trou » pour mettre le bourrage que vous cousez ensuite). Pour former la tête du chat, pliez en deux le rectangle, cousez les côtés à l’envers, retournez et posez deux coutures de part et d’autre de la tête pour former deux triangles (ce sont les oreilles). Il ne reste qu’à mettre du bourrage, ou chutes de laine, ou chutes de tissus, de façon à ce que le corps et la tête du chat restent souples. Fermez la tête, cousez là au corps et cousez la queue.

bon, il est vrai que mon « petit loup » trouvent mes chats « moches » parce que je n’ai fait ni yeux ni moustaches, ni nez, ni bouche ….. mais, je les trouve ainsi tellement chou, pas vous ??

allez, MIAOU MIAOU !!!!

 

Mon manteau « Pénélope »

manteau asymetriqueDepuis que j’ai vu le film « Pénélope », je révais d’avoir le manteau de l’héroïne ou du moins une inspiration de ce manteau car ce qui me plait est l’aspect asymétrique entre le dos et le devant, l’ampleur du bas du manteau. Je n’aime pas les manches évasées du « vrai » manteau de Pénélope, ni le col, ni le passepoil que je trouve trop présent. Bref, je voulais « le même manteau en pas pareil » !

…. Le pére Noêl m’a donc apporté le patron MAC CALL 6800 qui présente un manteau assez ressemblant …. mais … seulement ressemblant ! j’ai donc gardé le col officier du modèle B du manteau avec la longueur asymétrique du modèle D, tout en jouant sur les mesures du parton qui ne sont pas forcément les miennes ! J’ai du raccourcir les manches de plus de 10 CM …. La doublure est ce qui me restait d’une précédente réalisation, ma robe droite et ma surjupe

robe2

et je me suis amusée à modifier le bas de la doublure du manteau pour insérer les chutes du tissu noir fleuri pour faire un rappel avec les boutons fleuris (offerts par une amie, elle les a trouvé chez Cultura). La laine grise du manteau vient de Mondial Tissu (je n’avais pas en stock dans mes trésors ce type de tissus, donc, j’ai du acheter … mais si j’avais eu une couverture pour deux personnes de couleur unie .. j’aurai pu la réutiliser !). Lorsque j’ai cousu les boutons, j’ai pris soin de coudre un autre bouton derrière les boutons à fleurs. Cela me fait donc une épaisseur bouton/manteau/bouton. J’ai fait cela pour avoir un intérieur de manteau aussi joli que l’extérieur. Cette astuce permet de ne pas voir les fils de couture du bouton fleuri.

je n’ai pas eu de difficultés particulières pour réaliser le manteau. Par contre, j’ai bien noté qu’il était écrit « EASY » sur le devant du patron …..n’exagérons rien quand même … peu de difficultés, d’accord, mais « facile » ?? Il y a quelques points techniques exposé sur le patron qui peuvent rendre la chose compliquée comme la réalisation à la main de l’ourlet du bas du manteau en raison de la longueur et de sa forme. Pour simplifier cela, j’ai cousu tout le manteau à l’envers et je l’ai retourné par une ouverture laissée exprès entre la parmenture et la doublure sur le côté gauche. Le nombre de pièces composant le manteau est assez impressionnant : 6 pour le devant, 6 pour la doublure devant, 6 pour le dos, 6 pour la doublure dos, 4 pour les poches …. mais cela s’explique par la forme rétrécie à la taille du manteau puis élargie sur le bas qui impose des pièces à la forme particulière.

J’ai mis environ trois heures pour couper les pièces et six heures pour monter le manteau. Cela m’a couté uniquement l’achat de la laine grise, soit 40 euros. Il me reste quelques chutes dont j’ai prélevé une partie pour le réaliser une toque assortie !

 

 

 

Un sac en laine

je commence déjà à préparer Noel .. pour ma famille ! et heureusement que je m’y prends tôt car ma machine a décidé de faire des siennes et elle doit faire un tour chez le « docteur » …. . Le fil supérieur casse ou s’entortille dans la cannette, ou fait des « ratatas » immondes qui ont fait que là, franchement, ce n’est plus possible et il faut qu’elle « consulte » !

sac noel v

heureusement, j’ai réussi, après quelques galères, à finir ce sac …. toujours fait avec mon patron « enveloppe », il est composé d’une jambe de vieux jeans pour la bandoulière, et d’un pantajupe dont le pantalon (partie rayée) me sert à la fois de doublure et de rabat et dont la jupe (partie laine) me sert de la partie extérieure du sac.

bon, maintenant que ma machine est en attente de révision totale, je vais avoir le temps de patronner sur mesure pour Grande  Puce un pantalon taille haute ….

bon, à refaire !!!

ensemble burdail y a quelques temps, j’avais fait un article sur cet ensemble en tissu pure laine. Une veste redingote et un pantalon fait par moi pour moi …..les dernières grandes chaleurs ne m’ont pas permis de le remettre, bien sur et donc, j’ai délicatement posé la veste et le pantalon au dessus du coffre à linge, pensant le laver à froid (car c’est de la laine…) seulement, voilà, l’un des membres de ma famille a voulu m’aider et a fait une lessive …. de blanc et hop, mon ensemble en laine dans la machine à laver à 60 degrés …. je n’ose même pas montrer une photo de cette catastrophe !

mais comment vous la décrire ….  c ‘est un peu comme si le chien du voisin l’avait machouillé toute la journée pour le recracher en vrac avec des petites bouloches en plus tout en rapant le tissu … une horreur !

et comment vous décrire la tête de la personne responsable du désastre « bin, quoi, j’voulais aider quoi, .. pure laine … désolé ….mais pourquoi tu fais des trucs qui craignent ??? »

bon, j’ai compris, plus de prise de risque …et donc je me refais l’ensemble,  j’ai encore dans mes trésors un superbe tissu en coton lustré dans les beiges et du wax …. et en plus j’ai un coupon dans les jaunes et gris (j’en ferai une chemise assortie)

ah, et pour la petite histoire, la personne qui a fait bouillir mon ensemble ne sait plus comment se faire pardonner et dés que je travaille mon nouvel ensemble, m’apporte une théière de mon thé préféré, dans ma théière préférée, dans ma tasse à thé préférée …. !

 

mes écharpes « wingpan »

IMG_1323je tricote, je tricote, je tricote …… et je fais des écharpes wingpan !

j’utilise ainsi toutes mes chutes de laine, mes petits bouts dont on ne sait jamais que faire !

pour réaliser ces écharpes, sur une aiguille ciruculaire numéro 5, monter 90 mailles et tous les deux rangs réduire de 4 mailles (faire des rangs raccourcis)en mettant une marque. Lorsqu’il reste 3 mailles, reprendre 75 mailles et les trcoter en point mousse (car tout se tricote en mousse !) puis au rang suivant rajouter 16 mailles pour réaliser le second triangle. Aprés 7 ou 8 triangles, faire deux allers retours sur toutes le mailles et rabattre

Original, décalé, inattendu, cet accessoire risque fort de devenir un article phare de mes expos vente !