Ce dimanche, à Saint Félix …..

Saint Félix (74) est une mignonne petite commune connue, entres autres, pour sa fantastique brocante du mois d’aout. Mais ce dimanche 30 avril, dans sa salle des fêtes, ce sera « les puces des couturières » !

Des professionnels, des particuliers se retrouvent pour vendre, acheter, échanger tissus et accessoires de mercerie. A moi les boutons, les rubans, l’organza et la soie !!! et toutes les formes d’art textile seront représentées : broderie, patchwork, tricot, couture ….

et comme la couture est une passion, certes dévorante, mais surtout généreuse, j’aurai le plaisir de partager ce moment avec mon amie Nadège (elle est dingue de textile, créatrice, imaginative … avec un sens des matières et des couleurs fantastique), ma fille « Grande Puce », et aussi une amie de Nadège que je rencontrerai pour la première fois à cette occasion et qui a la particularité de créer, inventer et réaliser des corsets … parce qu’elle exerce un métier qui me fascine : corsetière.

Après une bonne visite aux « puces des couturières », il est prévu que nous partagions tous ensemble un grand barbecue …. je gage que nous parlerons couture et corsets !

 

 

 

Coup de coeur … mes p’tites boutiques

certes, je dispose d’un stock de tissus et de fanfreluches conséquent … cependant, il m’arrive d’avoir besoin de petites choses ou de « beaux tissus » …. et dans ce cas, je me rends dans mes « p’tites boutiques ». Non, je ne vais pas dans le grand bazar du tissu, celui des zones industrielles, entre les supermarchés et les magasins de bricolage.

je me rends en centre ville, à Rumilly, pour faire mes achats, pour avoir un conseil, pour avoir un sourire de « ma » merciére. Ou bien, je vais à Chambéry, dans la derniére « vraie » mercerie de la ville. c’est une toute petite boutique, incrustée dans les années 50 où entre les culottes gainantes et les pyjamas en pilou, je déniche des trésors de boutons, de fils, de rubans, de fermeture éclair. La merciére est le portrait de « mamy nova » et elle a intitulé sa boutique « au chic » … c’est sans chichi, mais avec beaucoup d’âme qu’elle prend soin de « ses clientes ».Lorsque je craque pour un « beau tissu », c’est à Annecy, dans la boutique « au fuseau » (des merveilles, des merveilles et des merveilles), juste à côté, il y a une mercerie tenue par une quadra dynamique, souriante, adorable ….

Mes « ptites boutiques », ce coup de coeur est pour vous ; parce que vous êtes tenues par des passionnées, toujours de bon conseil. Les grands centres commerciaux c’est pratique pour le quotidien, mais pour mettre un peu plus d’âme dans mes créations, je me rends là où elle existe, dans mes « p’tites » boutiques.

BOBINE