il y a « couture » et « couture » !

20170425_073643

voici le diabolique petit livre de couture offert par mon amie Nadège. Oui, il est diabolique … pour les couturières d’aujourd’hui en tous cas !

quand nous voulons réaliser un vêtement, nous pouvons copier un vêtement existant (soit en le décousant, soit en prenant exactement les mesures et en les recopiant). Le plus souvent, on achète un patron de sa marque préférée, sur lequel tout est indiqué : tailles, mesures, montage, … et, en gros, « yapluka » couper le patron de soie, le reporter sur notre tissu et … ZOU, en avant la couture … facile !

mais là …. avec ce petit livre …. les vêtements sont faits sur mesure et avec des mesures que l’on a oublié (souvenons nous de la mesure « justificative » …), avec une construction très géométrique des patrons. Un devant de robe se dessine en rectangle ABCD, la mesure AB étant la longueur de la robe (buste + jupe), la mesure CD étant un tiers de la mesure justificative (noté C1D1) plus 56cm …. De plus, comme il s’agit d’un ouvrage de cours, et donc d’un support pour un professeur, les explications sont laconiques, concises et directes ….

Etant prudente et me doutant de possibles difficultés de compréhension des consignes données pour réaliser le patron sur mesure … je me suis lancée dans la confection d’une robe … pour une poupée ancienne.

j’ai donc pris toutes  les mesures de la poupée et j’ai commencé à tracer le patron. Et je me suis vite arrêtée !

certaines explications me sont totalement incompréhensibles et je tâtonne à interpréter ce que peut bien vouloir dire « la ligne F1D1 en juste parallèle », par exemple.

Oh, rassurons nous, je vais reprendre mon « petit livre » et je vais réussir à réaliser la robe de poupée. Il me suffit juste d’être au calme pendant quelques heures, devant mon papier kraft, ma calculette, mon équerre, mes crayons, mes règles et mes neurones !

bon, dans l’attente de ce grand moment (dont je ne manquerai pas de vous faire part ..) je retourne à mes sacs en cuir façon enveloppe, parce que ce patron là, çà y est, je le tiens, je l’ai créé, modifié, testé et approuvé !

comme quoi, il y a « couture » et « couture » !

 

 

je commence mon costume victorien … GALERE !

et oui, çà y est, je me lance !!!!!

et je me lance dans la confection de …

http://www.simplicity.com/simplicity-pattern-2172-misses-steampunk-costume/2172.html

 

et je commence, parce que j’adore cela, par le corset !!!!!

je découpe mes piéces dans le papier de soie, jusque là, çà va.

je lis bien toutes les infos et sur le patron et sur le mode d’emploi fourni … et cela commence fort : sur le mode d’emploi, « sauf indications contraintes, les marges de couture ne sont pas comprises » ; sur le patron, « les marges de couture sont comprises » …. dans le doute, me voilà en train de tout recalculer (taille, tour de poitrine, hanches) …. et en plus je ne comprenais pas (et je n ‘ai toujours pas compris) comment des mesures annoncées sur le patron ne peuvent pas correspondre à une taille. Bref, je me lance. Je monte tout mon corset. Une journée et demi de boulot, pour faire « tout bien », je l’essaie et ……………… la poitrine baille lamentablement et j’ai au moins 5 cm de trop dans le dos ….. bon, « yapluka » démonter, reprendre quelques coutures pour les resserrer, reposer la fermeture éclair et ressayer ….

Mon conseil du jour …. ne pas toujours se fier aux modéles proposés ……

 

 

Une robe en jersey

robe Le temps est morose …. et c’est rien de le dire, alors, pour mettre un peu de couleurs dans la grisaille, j’ai réalisé cette robe dans une chute de jersey. Elle est toute simple, droite avec deux pinces de poitrine. Pour la réaliser, comme moi, sans patron, mesurer la hauteur base du cou jusqu’au genou. Puis, mesurer le tour de vos hanches, rajouter 5 cm et diviser par deux, vous aurez la largeur de votre devant et de votre dos (pensez à rajouter les marges de couture). Taillez votre tissu et réaliser deux pinces de poitrine, puis posez le dos sur le devant pour faire les échancrures dos et devant et l’arrondi des bras. Assemblez les deux piéces et réalisez des biais dans les chutes de tissus pour le tour du cou et les emmanchures.

En une heure, une heure trente vous avez une robe droite !

Un grand intemporel … le tailleur pantalon

ensemble burda je vous présente ma derniére réalisation, largement inspirée d’un catalogue de patrons BURDA. vous trouverez le modéle présenté dans le catalogue numéro 20 de aout … 2001 !!!!

Un pantalon aux poches passepoilées, une redingote …. voilà un incontournable qui défie le temps !

pour réaliser la veste, j’ai juste acheté des boutons de forme ovale parce qu’il me font penser à des galets. Et pour le pantalon, j’ai acheté la fermeture éclair … et c’est tout !

le tissu en laine légère m’avait été offert par une amie, j’ai recyclé un drap marron pour faire les doublures et j’ai utilisé des épaulettes récupérées sur une vieille veste.

les difficultés que j’ai rencontré sur la veste sont la création d’un « vrai » col tailleur …. mais je suis satisfaite du résultat car le col se pose trés bien. J’ai eu aussi quelques soucis avec le bas du dos de la redingote avec la fente qui doit recouvrir les deux pans du bas de la veste. J’ai modifié le patron de base en créant deux poches sous les rabats du devant de la veste (le patron de base était « sans poche », les rabats n’étant que de la déco)

Pour le pantalon … pas de soucis particuliers sur cette réalisation maintenant que je « maitrise » le montage de la braguette et le passepoil !! (soyons modeste, je l’ai refait deux fois mon premier passepoil …) et quel plaisir de faire tous mes surjets avec mon nouveau jouet …. ma surjeteuse !

voilà, un ensemble chic à associer avec toutes les teintes dont on a envie pour passer un printemps ou un automne tout en douceur ….

vous l’aurez compris, mon astuce du jour c’est de ne surtout pas jeter les « vieux » patrons, ils peuvent servir !!!!

 

 

Mes projets en cours ….

des projets, j’en ai toujours !!!!

j’ai réalisé ce week end une autre robe toute simple dans sa coupe mais aux motifs chargés, une parure de lit (housse de couette, deux taies d’oreillers, draps plat, drap de dessous) et je vais aussi me lancer ….

dans la réalisation d’un tailleur pantalon beige avec une redingote (le patron est pret … « yapluka »)

une jupe dans les bleus, longue ….

et surtout …. un costume de femme d’inspiration victorienne (patron simplicity 2172) composé d’une jupe, d’un corset, d’un manteau .. mais comptez sur moi pour rajouter un pantalon de grand mére et un jupon avec des dentelles !!!

à suivre donc ….

de chemise en chemise

20160318_175909 20160319_162521voici mes deux derniéres réalisations !!! mes chemises (et encore, il ya plein d’autres choses en préparation .. un short, des robes, d’autres chemises …..)

cela ne se voit pas ainsi, mais c’est le même patron de base !

pour la chemise rose, j’ai réalisé des manches trois quart et j’ai terminé le col avec un ruban. J’ai utilisé un tissus rose crêpe (cela ne se repasse pas ….) et une chute de tissu gris aux motifs japonisants qui m’a servi à faire un col, un sous col, le bas des manchettes, les empiécements d’épaule mais aussi … un petit bout de la sous patte de boutonnage (là où sont cousus les boutons), je trouve cela assez coquet de laisser deviner un tissu diférent. mon astuce, comme ce tissu gris s’éffiloche, a été de tout entoiler avant la couture

pour la chemise à col officier, j’ai rallongé les pans pour lui donner un look un peu plus « veste ». je n’ai pas fait de manchettes ni de col et le dessous de col est une chute d’échantillon de tissu d’ameublement ……Les parmentures intérieures sont beige pour trancher avec le tissu de base qui est un faux uni sur fond rouge avec de tous petits cercles bleus et jaunes. Pour finir, j’ai posé une martingale à nouer dans le dos. Cette chemise est 100% coton.

alors, que pensez vous de ma déclinaison de chemises ??

mon tailleur : premiére partie, le gilet d’homme

IMG_1045je déniche un vieux patron burda qui va m’inspirer pour ce projet. Je découvre que le gilet n’est pas doublé …. et je vais le doubler car une simple parmenture ne me suffit pas, le vétement ne fait pas « fini » pour moi.

IMG_1046pour réaliser le gilet, je prends un coupon de doublure bleue à fleur que j’ai acheté il y a des années dans une toute petite boutique à Lyon et un coupon de lainage gris à fines rayures bleues et blanches. Je sais bien que je n’en n’aura pas assez pour faire et gilet long et une jupe compléte (on verra comment tricher un peu plus tard sur les dimensions de la jupe …)

IMG_1049et voilà ce que cela donne ! il est totalement doublé et j’ai fait deux surpiqures tout le tour et aux emmanchures pour rehausser le gris

IMG_1052il a même sa petite martingale dans le dos

IMG_1051avec mon t shirt orange, l’effet est curieux, certes, mais je trouve que mon gilet est sympa. J’ai fait trois grandes boutonnières il ne me reste qu’à poser les boutons et lui donner un coup de fer,

la suite … la jupe, avec une astuce pour tricher sur les tissus quand on en manque !