Un sac de papier ….

sac papierCe blog s’appelle « tissus et recup » donc j’ai décidé de jouer à fond la carte de la récup en créant un sac en papier recyclé ! il y a plusieurs tutoriels vidéos sur le net pour réaliser ces sacs et j’ai voulu tester …. essai transformé ! voici donc mon interprétation du sac en papier, avec des anses formés d’anneaux brisés, de ficelle et de tissu, totalement doublé (il faut ruser pour coudre la doublure sans percer le papier …) et comme j’aime les défis, si je suis partie de bandes de papier de 10*22 CM, mon prochain sac sera fait à partir de bandes de 5*11 cm …. soit des petits carrés de 1CM de côtés ….. et tant qu’à faire, je me ferai un plaisir de poser une fermeture éclair …

j’ai utilisé des vieux magazines …. « ça m’intéresse, maisons et travaux, géo, …… » bref, tous les magazines en stock depuis des lustres dont les pages sont brillantes. Pour consolider le sac, contrairement aux tutoriels qui recommandent de poser sur chaque bande un film plastique collant, j’ai posé à la fin du montage plusieurs couches de vernis colle. Cela consolide et imperméabilise. Le cout du sac est de 0 euros … j’avais tout sous la main !

 

Publicités

Un sac en laine

je commence déjà à préparer Noel .. pour ma famille ! et heureusement que je m’y prends tôt car ma machine a décidé de faire des siennes et elle doit faire un tour chez le « docteur » …. . Le fil supérieur casse ou s’entortille dans la cannette, ou fait des « ratatas » immondes qui ont fait que là, franchement, ce n’est plus possible et il faut qu’elle « consulte » !

sac noel v

heureusement, j’ai réussi, après quelques galères, à finir ce sac …. toujours fait avec mon patron « enveloppe », il est composé d’une jambe de vieux jeans pour la bandoulière, et d’un pantajupe dont le pantalon (partie rayée) me sert à la fois de doublure et de rabat et dont la jupe (partie laine) me sert de la partie extérieure du sac.

bon, maintenant que ma machine est en attente de révision totale, je vais avoir le temps de patronner sur mesure pour Grande  Puce un pantalon taille haute ….

Un sac en bourette de soie

la bourette de soie est issue des chutes du tissage de la soie. Les petits bouts de fils très courts sont repris, filés à nouveau et cela donne un fil plus épais, solide, moins doux, mais tout aussi brillant. Ce tissu parait moins noble mais pourtant, il est tellement agréable à travailler …. souple, sans être glissant, solide sans être rigide. Il est souvent utilisé pour les tissus d’ameublement. Et j’en ai fait

bourette de soie.jpg

j’ai associé des tissus assortis et j’ai posé une patte à titre de fermeture que j’ai orné d’un gros bouton de porcelaine

un sac en chutes de wax

sac waxquand on fait de la couture, on se retrouve toujours avec une montagne de chutes de tissus que l’on garde .. au cas où …. et à force de garder les chutes et les petits bouts se pose inévitablement la question : mais que puis je en faire ??

et bien, j’en ai fait un sac !

j’ai sorti tous mes petits sacs de chutes, j’ai trié, j’ai fouiné … et j’ai ressorti mes petits bouts de wax. J’ai coupé des carrés de 4 cm sur 4 et d’autres 6 sur six que j’ai associé à la machine. J’ai dessiné la forme de base du sac, en arrondi sur du papier journal qui m’a servi de patron pour le dos, le devant, le rabat du sac. Dans un autre tissu, j’ai coupé une bande de 6 cm de large et de la longueur du coté de mon patron et j’ai découpé une autre bande pour réaliser la bandoulière de 1 mètre sur 10 cm.

j’ai coupé ensuite mon assemblage grâce à mon patron de base, j’ai réalisé mon montage .. et voilà un petit sac très tendance car le wax est à la mode en ce moment et qui m’a permis de recycler toutes mes chutes … enfin, celles de wax …

cuir et toile de jute

20170611_174846

voici mes derniers sacs nés de ma série « cuir ». Je commençais à ne plus avoir assez de grands morceaux pour les assembler façon patchwork et j’ai donc eu l’envie … l’idée … la folie douce … de les associer à des chutes de toiles de jute.

le patron de base est le même que pour mes autres sacs cuir en forme d’enveloppe et ils sont également doublés. J’ai également posé un biais autour de la toile de jute et de la doublure avant de procéder au montage du sac.

je me suis amusée pour certains à incruster le cuir dans la toile de jute, pour d’autres à le travailler en surpiqure. Qu’en pensez vous ???

 

 

 

du cuir … encore … mais pas que

sac pochettej’ai dessiné un autre modèle de sac « enveloppe » avec un rabat asymétrique. Le principe est un grand rectangle avec deux rabats latéraux pour réaliser l’épaisseur du sac. Je vais réaliser 3 ou 4 sacs de ce modèle et puis, comme mon stock de cuir s’épuise, je réaliserai ensuite des sacs en toile de jute avec des incrustation de petits bouts de cuir très colorés. Et quand je n’aurai plus de toile de jute, je ferai autre chose ! d’ailleurs en parlant de faire « autre chose », j’ai commencé à utilisé le film hydrosoluble pour associer mes petits bouts de tissus, mes chutes et faire des trousses en tissus recyclés, très « tissus et recup » !

mes prochains projets …. mes sacs en toile de jute, mes trousses en chutes de tissus et aussi, replonger dans le « diable de petit livre » pour réaliser un robe sur mesure façon 1900 en premier lieu pour une poupée, puis pour moi, ensuite me faire une robe en wax, une autre en tissu provençal …. et aussi tester un autre modèle de corset …. des projets, des projets, des projets ….

 

J’ai pas le moral … mais …..

sac orange

… j’ai un nouveau sac !

comme dirait une de mes amies « je n’ai pas besoin d’une thérapie, j’ai juste besoin d’une machine à coudre » !

j’ai eu une baisse de moral la semaine passée (du boulot, beaucoup, … trois ados qui ont chacun un examen à passer, c’est trop,  … débordée, débordée, débordée …..). Bref, histoire de me changer les idées, j’ai décidé de passer un moment en tête à tête exclusif avec ma machine à coudre et mes cuirs. J’ai déniché tous mes cuirs, y compris les chutes, dans des déclinaisons de noir et d’orange (j’ai besoin de tonus, je vous dis !) et j’ai assemblé trois bandes de cuir composées de chutes les unes aux autres. j’ai créé un rectangle de 30 cm sur 60 cm, je l’ai plié en deux et à la pliure, j’ai prélevé un carré de 4 par 4 cm pour faire les coins bas du sac. J’ai tout assemblé, j’ai préparé une doublure dans les jaunes, j’ai coupé des triangles de cuirs pour coudre les anses solidement et j’ai créé un rabat noir que j’ai orné d’une forme de fleur faite dans des chutes de cuir.

la couleur « pique un peu les yeux » comme le dirait mes fils, mais j’avais besoin de luminosité.

et mon moral …. il va mieux, merci !!!

oh, oui, il va bien, surtout depuis que j ‘ai découvert à Rumilly, rue Charles de Gaulle, une nouvelle petite boutique magique … qui vend du cuir !

il s’agit de Eiffer Maroquinerie.

Allez faire un tour sur sa page Facebook, ou venez découvrir les merveilles sur little market …..

en plus, la jeune artiste est créative, adorable, à l’écoute …..

j’ai un vrai coup de cœur pour son talent.