A quatre mains

Notre grande Puce est revenue à la maison pour quelques jours de vacances …. studieuses ….Elle m’a fait part de son envie d’un sac à dos pouvant se porter aussi en bandoulière et pouvant contenir son ordinateur, un porte-vue, … le tout avec plein de poches !

nous avons commencé par mesurer l’ordinateur et avons rajouté 4 cm à ces mesures pour être certaines qu’il y ai assez de place.

Nous avons dessiné un trapéze dont le haut mesurait donc la largeur de l’ordinateur + 4 cm + marges de coutures et dont le bas mesurait la premiére mesure + 6cm. Nous avons « sacrifié » une robe en lin pour créer à partir de ce patron l’extérieur du sac et avons taillé dans un autre tissu l’intérieur du sac.

après avoir créé sur l’une des pièces intérieures une poche avec fermeture éclair et sur l’autre deux poches non fermées, nous avons coupé du matelassage que nous avons inséré entre les parties intérieures et extérieures.

il y a 6 anneaux sur le sac pour pouvoir le porter à l’aide de mousquetons en bandoulière et en sac à dos. Les anneaux sont positionnés de part et d’autre du sac en bas, sur le coté haut et en haut du rabat.

le rabat est un petit morceau de tissu chiné en vide grenier, et il se ferme au sac grâce à une grosse pression.

pour donner du volume au sac, une couture à été faite à angle droit de la couture basse, à 3 cm de part et d’autre.

voici donc un joli sac de cours pratique, léger, solide et parfait pour un ordinateur en raison de son matelassage.

Nous avons mis deux heures à réfléchir au patron de base en fonction des besoins émis par Grande Puce, et 6h à le réaliser (il y eu quelques soucis techniques en raison de l’épaisseur à certains endroits.)

le cout de ce sac ……

fermeture éclair : 0, comme je récupère tout ….

bouton pression : 0

tissu de lin : 0 , c’est une robe recyclée

mousquetons et anneaux : 0, les mousquetons dormaient dans mes boites à mercerie et les anneaux ont gentiment été offerts par une amie

tissu « oiseaux » : coupon à trois euros …

donc coût du sac : 3 euros !

et un grand moment de complicité avec ma Grande Puce, et çà, çà n’a pas de prix.

 

 

Publicités

Tout en douceur ….

Notre Petit Lapin est parti loin de la maison pour continuer ses études. Il a donc fallu emménager son appartement meublé et lui donner un peu de chaleur. J’ai donc œuvré pour créer un rideau à poches pour ranger des documents, un dessus de canapé, des dessus de chaises, une nappe dans un tissu à rayures dans les tons orangers. Cela donne une aspect lumineux à sn appartement. Et pour faire tout cela, ma machine à coudre a tout de même parcouru 1200KM !

alors, il est bien installé ou pas notre Petit Lapin ?

avec une voile de bateau ….

sac voile

je n’ai pas été très active ces derniers temps sur le blog, … un peu de vacances, des étudiants à installer, … et aussi un peu de couture….. pour aider « mes » étudiants à se sentir bien dans leur petit logement, j’ai réalisé :

-un rideau à poches

-une housse de canapé

-une nappe dans les mêmes tons,

-des housses de coussins

-des taies d’oreillers

-des taies de traversin

et aussi .. ce petit panier à linge en voile de bateau !!!

la matière est lourde, difficile à piquer, mais facile à couper. J’ai donc fait des points assez espacés (en 4 au lieu de 2.5) et j’ai piqué tout doucement pour que l’aiguille pénètre bien la voile.

maintenant que j’ai bien travaillé pour mes « petits », je vais jouer les égoistes et penser aussi à tous mes projets de couture … une jupe en cravates, des doudous, une robe, une chemise, ……. à suivre

 

ORIGAMI, j’adore !

cube

j’ai une certaine fascination pour la culture japonaise (ah bon !!!! Vous ne l’aviez pas remarqué ????) et depuis que je cherche à créer des sacs originaux, facile à porter, amusants et élégants …une idée m’a travaillé l’esprit … le pliage de tissus pourrait être l’alliance parfaite entre mon envie de création et l’hommage à la culture japonaise. J’ai fait des sacs de poignet, inspiré de ceux des geishas, des sacs en rectangle plié, des pochons .. et là, j’ai dessiné ce sac bleu. Il est composé de deux tissus de 55X55 cm, cousus endroit contre endroit et retournés. Par un jeu de pliage, j’ai constitué une forme de cube, j’ai cousu de part et d’autre du pliage pour solidifier la forme du « cube ». Deux des pointes me servent à fermer le sac et les deux autres à poser une bandoulière.

je n’ai pas fait de poches intérieures puisque … j’en ai 4 à l’extérieur !

j’aime ce sac, son côté « cube », son faible volume apparent (c’est fou ce que l’on met dedans), le jeu de la doublure que l’on devine sans voir …. je crois que ce sera le premier d’une longue série …. de 20 pièces !

ah oui, je ne vous avais pas encore confié ce petit secret … quoi que je crée, je le fais 20 fois, maximum. Pourquoi ? mais parce que j’ai envie que chaque objet soit « unique » donc j’utilise mon patron vingt fois et je le déchire. Cela m’oblige à faire en sorte que chaque pièce soit belle. De plus, cela m’oblige à me renouveler souvent ; à créer tout le temps. Bref, je cultive ma fantaisie !

 

Mes sacs d’été

j’ai envie de travailler pour mes prochaines expositions des sacs originaux. Voici donc un petit échantillon en exposition chez Eiffer Maroquinerie pour montrer ce que je fais. A gauche, un sac en sachet de café, et à droite, un sac fait à partir d’un rectangle plié. Entre les deux, des petits pochons « chinois ». Pour réaliser ces sacs, vous trouverez facilement des tutoriels sur le net. Je me suis amusée à contraster les couleurs, en les opposant : vert et orange, violet et vert, .. et puis j’en ai fait quelques autres plus « classiques » comme jaune et marron, rouge et blanc.  j’ai utilisé des petits coupons en solde venant de ma mercière préférée de Chambéry « au chic » et des chutes de tissus que j’ai en stock, depuis ……….  des lustres … Vous voyez le petit violet en haut à droite … c’est la doublure de mon manteau « pénélope ». Et l’autre, le vert et rose, en bas à gauche .. le tissu vert vient des doubles rideaux de mes grands parents. Et celui du dessus, le orange ….. un de mes vieux pantalons ! Comme quoi, rien ne se perd …

d’ailleurs, les petits coupons en solde sont de 45X55 en dimension, et comme je travaille des carrés pour réaliser ces sacs, il me reste pour chaque sac une bande de10 par 45 … que je vais utiliser pour réaliser des doudous étiquettes …. j’ai un tissu recouvert de lapins qui me plait beaucoup et que je vais utiliser aussi .. à suivre donc !

pochon.jpg

sous un soleil mexicain

20180203_171201L’une de mes amies a eu la gentillesse de m’offrir deux nappes à ourler en provenance du Mexique. Le motif est identique mais les couleurs différentes. Comme je n’ai pas besoin de nappes, j’ai gardé ces tissus pendant …. ouf ! au moins deux/trois ans ! et comme j’ai replongé dans mes trésors de tissus et de mercerie pour faire un peu de rangement et d’organisation, j’ai retrouvé ces coupons …. et j’ai ressorti mon patron magique préféré de Mac call de robe droite toute simple. Et j’ai donc réalisé deux chemises de nuit pour des nuits douces et ensoleillées !

Taille haute !

taille haute

Une de mes amies couturière, créateur et particulièrement douée pour tous les arts textiles a donné à ma Grande Puce un pantalon taille haute, assez court, bas de jambe évasé. Grande Puce a adoré l’idée du pantalon taille haute mais préférait un pantalon long, étroit. J’ai donc modifié sur elle le pantalon initial, que j’ai décousu et puis … j’ai créé un premier patron papier. j’ai créé un « blanc » que Grande Puce a essayé, modifié le blanc, décousu, refait un patron papier, refait un blanc, … Bref au bout de 4 patrons papiers et « blancs », j’ai fini par réaliser LE PANTALON !!!

pour le réaliser, j’ai utilisé un coupon de tissu en coton marron (il faut compter une longueur et demi de jambe pour avoir la longueur du coupon), des dentelles marrons que j’ai cousu le long des deux jambes et une fermeture éclair invisible. Mais il y a un petit plus ….. j’ai caché la couture intérieure des bas de pantalon par la couture de mes chutes de dentelles !

j’aime beaucoup cette réalisation, je trouve que ce pantalon a un petit côté toréador, pas vous ?