des « essuies tout » réutilisables !

 

Grande Puce fait de plus en plus attention à l’environnement … et aux puces des couturières, nous sommes tombées en admiration devant des « essuie tout » réutilisables reliés les uns aux autres par des boutons pressions. Nous avons immédiatement apprécié cette idée de réutiliser de vieux tissus éponge pour les transformer en essuie tout.Bon, allez au boulot !!!

on prend des vieilles serviettes de bain que l’on coupe en 26 par 26. Du coton que l’on découpe de même taille. On coud endroit contre endroit en laissant un passage pour retourner le carré. On le repasse, on refait une couture pour bien fixer l’ensemble … et c’est tout !

je n’ai pas souhaité poser des boutons pressions pour mettre les tissus les uns au bout des autres car, même si cela permet de rouler les tissus, je trouve qu’à la longue cela serait fastidieux. J’ai préféré les poser dans une ancienne boite de panetone ! (je pense que je vais en faire en série … pour Noel !)

 

 

 

Publicités

des carpes dans le jardin !

koinobori

Les koinobori (banderole de carpes) sont une tradition japonaise. Chaque année, lors de la fête des enfants, ces oriflammes décorent les jardins. Ils bougent dans les airs, comme des manches à air et sont confectionnés dans des tissus légers. Ils symbolisent la persévérance. je vous offre mon interprétation. Mes carpes ne flottent pas comme des banniéres, elles sont trop lourdes et n’ont pas d’espace ouvert à l’arriére. Peu importe, je les trouve jolies et j’aime quand elles se balancent au vent. Pour réaliser vos carpes, dessinez une forme allongée de poisson, rajoutez nageoires, ouies, yeux, …. et tous es détails qui vous semblent importants.

il vous suffit ensuite d’appliquer les piéces, de coudre le tout. La seule astuce pour maintenir la bouche du poisson ouverte est de poser une baleine à coudre en forme de cercle (j’utilise des baleines régilaine, mais il existe bien d’autres marques) ainsi qu’un ruban pour accrocher le poisson.

 

de la couture dans le jardin

20170614_183622

voici une vue de mon jardin, avec des jardinières faites en palettes recyclées (cela va plaire à Sylvie de Nogent !). Je me suis amusée à utiliser mes chutes de tissus en drapeaux pour mon jardin. J’ai coupé des triangles de 15CM*20CM, couture comprise. J’ai pris du biais et après avoir cousu mes triangles sur deux coutures, les avoir retourné et repassé, j’ai procédé à l’assemblage. J’ai laissé 30 cm de part et d’autre de biais pour attacher mes drapeaux, j’ai laissé un espace de 5cm entre chaque … un petit tour de machine à coudre … ZOU des drapeaux pour le jardin !

et maintenant mes tomates et salades vont grandir sous « mes » couleurs !

 

du cuir … encore … mais pas que

sac pochettej’ai dessiné un autre modèle de sac « enveloppe » avec un rabat asymétrique. Le principe est un grand rectangle avec deux rabats latéraux pour réaliser l’épaisseur du sac. Je vais réaliser 3 ou 4 sacs de ce modèle et puis, comme mon stock de cuir s’épuise, je réaliserai ensuite des sacs en toile de jute avec des incrustation de petits bouts de cuir très colorés. Et quand je n’aurai plus de toile de jute, je ferai autre chose ! d’ailleurs en parlant de faire « autre chose », j’ai commencé à utilisé le film hydrosoluble pour associer mes petits bouts de tissus, mes chutes et faire des trousses en tissus recyclés, très « tissus et recup » !

mes prochains projets …. mes sacs en toile de jute, mes trousses en chutes de tissus et aussi, replonger dans le « diable de petit livre » pour réaliser un robe sur mesure façon 1900 en premier lieu pour une poupée, puis pour moi, ensuite me faire une robe en wax, une autre en tissu provençal …. et aussi tester un autre modèle de corset …. des projets, des projets, des projets ….

 

Un coussin en patchwork « 3D »

coussin Je prépare la fête des méres ! mais tout en utilisant mes petits bouts de tissus, mes chutes, mes restes et je crée des coussins en patchwork « 3D », ou en « écailles de poisson ». Pour réaliser ces coussins, vous avez besoin :

  • de petits bouts de tissus
  • d’une aiguille
  • de quelques épingles
  • de bandes de tissus
  • d’un tissus de fond (qui ne se verra pas)
  • d’un tissus pour le dos du coussin
  • de fil
  • de bourrage pour les coussin (ou des chutes de tissus)
  • et d’un peu de patience …..

couper les tissus en carrés, taille de votre choix, mais n’allez pas en dessous de 3 cm par 3 car ce sera difficile à travailler. Pliez le carré en deux, pliure vers le haut et rabattez les cotés de façon à former un triangle. Cousez la base de chaque triangle les uns à cotés des autres, puis pour le « rang » suivant, répéter l’opération en cousant votre nouveau triangle entre les deux premiers en le décalant légérement vers le bas.

Une fois le tissu de fond recouvert, border le coussin par une bande de tissu (ici, j’ai utilisé les chutes de ma robe en wax …..). Puis couser le dos du coussin en laissant une ouverture, retourner le, remplissez de bourrage et fermer l’ouverture.

tailles et couleurs sont à votre convenance !

mon conseil … utilisez toutes les matiéres que vous avez envie d’utiliser (coton, soie, lin, ….) sauf le jersey !

 

 

Un musée va fermer ….

je viens d’apprendre que depuis une année environ, le musée des tissus de LYON est menacé de fermeture.

Ce musée extraordinaire qui présente 4 expositions par an, qui posséde l’une des plus belles collection d’Europe, qui travaille avec des chercheurs du monde entier et qui est quasiment le SEUL en France à se financer à hauteur de 70%, tout seul, comme un grand … ce musée risque de fermer

Ce musée unique en France et en Europe qui présente nos traditions et notre savoir faire de la soie, des tentures, risque de fermer

Le Louvre n’en « veut » pas … mais va ouvrir des succursales partout dans le monde ….

Le ministére de la Culture s’en fout puisqu’il ne fait rien pour sauver notre patrimoine

 

Car s’est bien de cela qu’il s’agit, « sauver notre patrimoine », si le musée ferme … où vont aller les millers de piéces rares représentatives de notre savoir faire ?? où partiront les robes rares, celles de Joséphine de Beauharnais, celles de Sarah Bernard …. Ces robes et costumes du XVIII éme siécle, ces tournures, ses parures ….

où partiront les chercheurs franaçais qui travaillent à la préservation de nos savoirs faire, de notre histoire textile

Où partira la grande bibliothéque de recherche …

je viens de signer la pétition en ligne

https://www.change.org/p/non-%C3%A0-la-fermeture-du-mus%C3%A9e-des-tissus-de-lyon?tk=CLkudFy-cHP0OGCW3vH51czmEtyr1bcc4qlbx-V-yYE&utm_source=petition_update&utm_medium=email

et je viens d’écrire au ministére de la culture

Ministére de la culture et de la communication

Madame le Ministre Audrey Azoulay

3 rue de Valois

75001 Paris

 

aidez nous à sauver ce trésor rare qu’est le musée des tissus

 

 

Mes sacs besaces

depuis quelques temps, je n’ai pas été trés active à vous montrer mes réalisations .. et c’est normal ! j’ai dessiné des sacs besaces, j’ai fait des prototypes, repris mon carton à dessin, refait des tests et … c’est bon, j’ai mon patron !

je suis ravie de vous présenter mes tous derniers sacs, des sacs besaces où l’on peut ranger des dossiers 21*29.7 sans risquer de claquer les coutures, où on peut glisser une tablette sans risque et ranger les clés de voiture sans les perdre !

sous le rabat de mes sacs se cachent une à deux poches posées sur la face avant du sac et à l’intérieur, il y en a deux autres pour ranger nos « affaires de filles ». Je me suis amusée à rendre le rabat asymétrique (angle droit d’un côté et arrondi de l’autre) et à créer un cercle évidé dans le rabat qui permet de voir le tissu utilisé pour les poches de la face avant.

je vais en coudre encore quelques uns pour un prochain marché artisan. Je sais déjà qu’il y aura un sac avec une vieille chemise imprimée d’un dragon, un autre avec des poissons, … que des tissus de récupération et beaucoup de vieux pantalons de jeans recyclés !

Ce diaporama nécessite JavaScript.