Tout rond, mais pas neuf !

Mais qu’est-ce que c’est que ce titre de post bizarre !

une fulgurance, peut-être, parce que j’ai voulu marier deux idées différentes : celle de la géométrie et celle du recyclage… pas sûr que cela fonctionne exprimé ainsi mais cela me fait plaisir !

Bon, je reprends et cela sera limpide (quoi que …). J’ai eu envie de créer une série de sacs ronds. Parce que je trouve cela joli, original, sympathique, estival, …. et j’ai aussi envie de recycler des « vieux trucs ». Tout la série de napperons au crochet, les têtières des fauteuils fleuris des années 60, les napperons que l’on posait sous la télévision familiale, ceux qui ornaient la poutre de la cheminée ou les tables de nuit ….. Bref, j’ai pioché dans mes trésors, et j’ai fait …..

A partir de draps de lit d’enfant, j’ai créé ces sacs ronds pour l’été avec une bandoulière asymétrique (pour éviter que le nœud de l’attache ne se retrouve au niveau de l’épaule). J’ai appliqué sur la face avant des morceaux de napperons crochetés et réalisé 4 poches intérieures. La largeur du sac est de 6 cm et j’ai posé une fermeture éclair entre les deux pans de la bandoulière.

Il me reste des dizaines de napperons … donc à suivre pour les prochaines créations !

Publicité

Je récidive : une autre couverture de naissance

j’adore réaliser des couvertures en patchwork pour des tout petits. j’ai donc fait une couverture pour un nouveau-né réalisée dans un format 80X120CM avec des tissus datant des années 85 à 90. Assemblage à la machine. Pour donner un peu de relief et d’inattendu, j’ai cousu des morceaux de napperons crochetés ou ornés par des arrières grands tantes du bébé. J’ai inséré des dentelles provenant des draps d’enfant des parents. J’ai donc transmis un peu de l’histoire de la famille dans cette couverture. Cette réalisation m’a appris une chose : les monceaux de stocks de napperons au crochet dont je dispose, réalisés par mon arrière-grand-mère peuvent avoir une seconde jeunesse ! Je sens que cela va m’inspirer …. à suivre !

Un autre univers

J’aime créer de l’insolite, de l’inattendu, du surprenant. J’aime aussi, au travers de mes créations, offrir un peu de fantaisie. A l’occasion d’une crémaillère, pour orner la nouvelle chambre un peu triste, un peu fade, j’ai voulu offrir un peu de rêve. J’ai créé cette tenture longue dans un esprit japonisant. J’ai appliqué des cercles de tissus, que j’ai parfois coupés pour donner l’illusion d’une bordure et j’ai brodé des lignes pour donner du relief. J’ai utilisé un petit coupon de tissu bleu qui me restait d’un précédent projet et les cercles sont des tissus de vêtements, de chemises des membres de ma famille. Le seul achat pour ce projet a été le molleton.

Chacun peut y voir ce qu’il veut … des bulles de savons, un univers à explorer, des bulles de sodas … et vous, que voyez vous ?

Un portefeuille tout neuf

j’ai dans mon sac depuis …., au moins vingt ans, le même portefeuille rouge, bien fatigué, bien abimé, bien usé. Seulement, je l’adore ! Il a trois volets, beaucoup de possibilité de rangement des différentes cartes et pièces d’identité, un compartiment pour le chéquier, un autre zippé pour la monnaie.

Et j’ai dans mes trésors des chutes de tissus, des biais, des passepoils … des petits bouts de rien du tout que l’on garde « au cas où », et que l’on garde longtemps …

J’ai pris les dimensions de mon portefeuille, mesuré les compartiments, déniché mes petits trésors textiles et j’ai cousu à la main (pour me faire plaisir) mon nouveau portefeuille !

je vous présente donc mon nouveau portefeuille en trois volets avec une grande poche de part et d’autre et au centre plusieurs compartiments dont un avec une fermeture éclair !

Une veste inattendue

Elle est totalement inattendue cette fameuse veste. Composée d’un plaid en coton et ornée d’un biais réalisé dans une chemise d’homme.. rien ne prédestinait ces textiles à devenir autre chose.

Et pourtant ….. un plaid est une surface textile plate, sans courbe, sans biais, donc parfait pour être transformé en autre chose. Un peu comme un rideau, un double rideau ou une nappe. Une chemise d’homme est forcément travaillée : bandes de boutonnage, col, emmanchures, .. et on peut se dire que recycler ces pièces représente un défi certain. Sauf si on en fait des bandes, sauf si on a besoin de grandes pièces comme celle du dos !

Et j’ai choisi de faire des bandes. Je les ai réalisées en 6CM de large soit un biais de 1.5CM (6CM / 4) J’ai néanmoins surjeté les parties ornées du biais pour plus de sécurité de tenue du textile dans le temps.

Un sac rond

Encore du 100% récupération, dans un esprit 0 déchets ! Que deviennent les bâches publicitaires une fois l’évènement passé ? Elles partent à l’incinération, tout simplement. J’ai eu le plaisir d’en récupérer plus de 30 kilos, il y a quelques mois. Et depuis, …. j’en fais des sacs pour ordinateur, des sacs de courses, … J’ai eu envie de m’essayer à les coudre de façon différente et croyez moi, ce n’est pas évident. Si la matière est rigide, solide, la passer sous le pied de la machine à coudre est un tour de force (au sens propre !). Elle résiste, glisse, ne se laisse pas coudre facilement. Il faut y aller doucement et prendre son temps au risque de casser les aiguilles ou pire encore, de coudre là où on le ne veut pas. Or, cette matière, c’est comme du cuir ou du skaï : une fois que c’est piqué, cela va se voir.

Voici donc mon sac rond, avec une poche zippée au dos (pas de poche intérieure cette fois ci) qui a pour bandoulière celle d’un vieux sac ordinateur. Ce sac est un cadeau et il va partir rejoindre sa future propriétaire en Allemagne !

100% récup !

Réalisation d’un sac à dos pour ordinateur « 100% récup' ».

L’extérieur du sac provient de chutes de doubles rideaux. La doublure est composée d’anciennes taies d’oreillers et le molleton pour protéger l’ordinateur est un vieux tapis de billard travaillé en double épaisseur.
Les fermetures éclair et accessoires de mercerie proviennent d’anciens vêtements et de sacs usagés.
Le sac se compose de deux poches extérieures (une sur la face avant et une au niveau du dos pour sécuriser les objets les plus précieux comme le téléphone, les clés ou le portefeuille). Une grande ouverture sur la tranche du sac permet de glisser l’ordinateur dans son logement refermable par une patte avec velcro.
Les bretelles sont réglables car j’ai réutilisé des accessoires d’un vieux sac à dos.

Naturellement, ce sac est totalement doublé. Si vous voulez vous lancer dans la création de sac à dos, il y a quelques astuces :

  • Réalisez d’abord la partir extérieure du sac. Faites vous plaisir ! choisissez les tissus, inventez les poches dont vous aurez besoin
  • Pensez au positionnement des bretelles et à leur largeur. Trop fines, elles cisailleront les épaules, trop épaisses, elles vont vous gêner. La bonne dimension … entre 3 et 5 cm. Si vous les réalisez dans le même tissu que la face extérieure, pensez à insérer un molleton pour plus de confort.
  • Réalisez ensuite l’intérieur du sac, cousez les poches dont vous avez besoin : le logement pour l’ordinateur, une poche zippée, ….
  • et LA grande astuce ….. Quand vous cousez la face extérieure, vous allez également coudre la fermeture éclair qui sera l’ouverture du sac. Donc, au moment de coudre la seconde face extérieure du sac, pensez à laisser ouverte la fermeture car, comme vous cousez à l’envers, si la partie zip est à l’intérieur de l’ouvrage … vous ne pourrez plus l’ouvrir. Lorsque vous ferez l’intérieur du sac, cousez le en laissant ouverte la partie qui sera cousue au niveau de la grande ouverture. Ainsi quand vous associerez l’intérieur et l’extérieur, se sera plus facile à coudre : retournez la partie extérieure, endroit contre endroit, insérez cette partie dans la partie intérieure du sac (côté interne vers vous). Cousez ensuite à la main, bord à bord au niveau de la fermeture éclair, à tous petits points invisibles en laissant la fermeture ouverte. Retournez le sac et posez les bretelles !

Prolonger l’été en douceur

J’ai aidé une amie à réaliser une robe taille haute, inspirée de la mode empire. Cette robe était composée de deux tissus. Un magnifique coton moutarde et un voile de coton. Elle a eu la gentillesse de me donner le restant de voile de coton. Et j’ai donc réalisé une tunique droite, pans ouverts sur les côtés, manches longues. Le voile de coton, par définition, c’est extrêmement transparent. J’ai doublé le corps de la tunique avec de la soie de couleur rose thé. Cela ne se voit sans doute pas sur la photo, mais il y a un rien de couleur parme dans le tissu, aussi, je porterai cette tunique avec une écharpe mauve !

Chaton recherche famille

J’avais écrit cet article il y a quelques jours (cf ci dessous). Je lançais un appel à l’aide pour trouver une famille à ce jeune chat. Nous n’avons pas trouvé de famille malgré les annonces sur internet, dans des commerces, …. Le cœur bien lourd, car cette petite bête est adorable, je l’ai confié aux services de voirie de notre commune pour qu’il soit pris en charge par la SPA et puisse être adopté. J’ai été agréablement surprise par l’accueil qui nous a été réservé par les agents communaux. Beaucoup d’écoute de leur part, beaucoup d’attention pour le jeune chat, et surtout ils nous ont remercié de leur avoir confié pour qu’ils puissent lui donner une chance de trouver une famille. Ils nous ont aussi rassuré sur la prise en charge de la SPA et la grande attention de ses membres sur le bien être des animaux.

Merci Messieurs de votre écoute et de votre empathie.

« Pour aujourd’hui, pas de photo de mes projets de couture … Juste un appel à l’aide.

Nous avons vécu quelques aventures depuis que nous sommes arrivés sur Angers. La plus belle à ce jour est sans doute l’arrivée inattendue d’un chaton de 4 mois. Il est entré dans notre jardin, a immédiatement trouvé la gamelle de Ficelle (le chat de la famille) et … le canapé !

Nous avons en vain fait le tour du quartier pour retrouver ses maitres. Nous avons mis des affichettes, informé les services vétérinaires. Personne n’est venu chercher le chaton.

Il n’a aucune identification : pas de collier, pas de puce électronique, pas de tatouage. Et il est donc impossible de retrouver ses maitres.

Il est fort possible, d’ailleurs, que cette petite bête se soit perdue suite aux incendies qui ont eu lieu à proximité.

Comme nous avons déjà un chat et que nous hébergeons régulièrement celui de notre fils, nous ne pouvons pas garder cette petite boule de poils.

Nous recherchons une famille prête à l’accueillir et à lui donner toute l’affection dont il a besoin.

Contactez moi si vous êtes intéressé »

Encore des cravates … !

Oserais je encore expliquer mon amour pour cet accessoire masculin ? allez, j’ose ! Accessoire dont la seule utilité réside dans la notion d’élégance et qui a une dangereuse propension à récolter les sauces, la cravate a été déclinée de toutes les façons possibles. De la simple « ficelle » de cuir, ou de laine, en passant par les cravates larges aux motifs improbables et chatoyants des années 60, la cravate a tout osé, tout essayé et ce, jusqu’à l’oubli.

Qui porte encore une cravate dans son quotidien aujourd’hui ?? les Hommes politiques ? … pas tous. Les Hommes d’affaires, cela dépend. Les commerciaux ?? pas sûr. Les invités à une cérémonie officielle ???? Ah, lorsque l’on a assisté à des mariages « tong – shorts », à des enterrements « leggings – baskets » ou à des baptêmes « nuisettes » … on peut avoir des doutes😁😁

Bref, la cravate, cet accessoire d’appartenance, de « standing », de chic tombe en désuétude … Est ce un bien ou un mal, je suis certaine que chacun aura son opinion. En ce qui me concerne, j’aime la cravate. elle est inscrite dans son temps, dans les valeurs de son époque, dans les matières de sa décennie et elle se décline de façon chic ou humoristique. Elle est le seul vêtement, à ma connaissance, à se faire tailler dans le biais du tissu, ce qui, pour moi, constitue un joli défi dans son réemploi.

Si vous me suivez, vous savez que je la décline ….. en sacs, en gilet pour dame, en tablier …. On en trouve pour une dizaine d’euros de pleins paniers dans les vides greniers.

et là, j’ai appliqué des cravates sur un sac composé de trois carrés ! sauriez vous trouver sur quel thème je me suis appuyée pour le réaliser ?